Quand la transformation numérique gagne les collectivités locales

3449

Quand la transformation numérique gagne les collectivités locales

Par Xavier GODARD, Directeur Marché Secteur Public chez Foliateam

Le numérique transforme nos modes de vie dans tous les domaines. Le secteur marchand multiplie les nouveaux services digitaux pour faciliter la vie des consommateurs. Les solutions de messagerie et les réseaux sociaux bouleversent notre manière de communiquer. Le digital est aujourd’hui une opportunité pour les collectivités de simplifier certains services au public et de gagner en efficience dans un contexte très contraint financièrement.

Selon les résultats d’une enquête menée par la société d’études indépendante Markess auprès de cinquante décideurs de collectivités locales, les collectivités peuvent articuler leurs actions autour de plusieurs axes de développement prioritaires : l’amélioration de la relation avec les citoyens, la maîtrise des dépenses, l’augmentation de l’efficacité des agents, les synergies avec d’autres collectivités et l’avènement des Smart Cities. Pour atteindre ces objectifs, les collectivités doivent donc s’engager dans la transformation digitale. Le numérique permettra une Gestion de la relation citoyen (GRC) plus efficace et facilitera la relation de l’individu à l’administration par le transfert de données à tout moment ou encore la mise en œuvre de procédures comme la demande d’état civil en ligne.

Les enjeux de la transformation digitale vont plus loin que les simples améliorations techniques. L’apport de la digitalisation doit se traduire, entre autres, par l’aide aux personnes morales et physiques, et une meilleure intervention sur l’espace public et ses équipements. Parmi les moyens que fournira la transformation digitale, la communication unifiée offre une panoplie d’outils qui permettront notamment aux agents des collectivités la mise en œuvre de processus plus pertinents et plus efficaces pour répondre aux besoins des citoyens toujours plus exigeants, cette amélioration des modes de travail des agents restant la préoccupation principale des collectivités avec la maîtrise des dépenses (Étude Markess 2013-2016).

Aujourd’hui, c’est une nécessité tant organisationnelle que règlementaire, les municipalités doivent se moderniser pour optimiser leurs services et réduire leurs coûts. Pour ce faire, leur première priorité est d’améliorer les communications internes via ces nouveaux outils numériques. Ils doivent, dans un second temps, faciliter la vie des citoyens en simplifiant les démarches administratives, réclamations, action sociale, enfance. Les citoyens souhaitent être renseignés rapidement, sans se déplacer.

Au-delà de ces priorités à court et moyen termes, se dessine en perspective une réalité dans l’évolution de notre rapport à notre ville : l’avènement des villes intelligentes. Or, cette transformation déjà en cours commence par cette première étape indispensable de refonte de leur communication, tant voix que données.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE