Webmarketeurs, n’ayez pas peur de mettre les mains dans le cambouis technique !

0
2759
Booking.com

5 tips pour doper le partage de vos contenus sur les réseaux sociaux

par ELEONORE BIRIOTTI, conceptrice-rédactrice, chef du projet Neoptimal

Dans le monde du webmarketing actuel, le contenu est roi, c’est un fait, et bien des entreprises l’ont compris et se mettent donc au Content Marketing. Malheureusement pour le marqueteur 2.0, cet amas de contenu créé un bruit tel qu’il est parfois compliqué de tirer son épingle du jeu, notamment sur les réseaux sociaux, et d’acquérir la visibilité que promet internet.

Le meilleur levier pour mettre toutes les chances de son côté pour toucher son audience ? Miser sur le contenu de qualité, optimisé pour le partage sur les réseaux sociaux. Je vous propose quelques tips ultra concrets pour maximiser vos chances de voir votre contenu partagé massivement, et votre stratégie de contenu porter ses fruits.

Conseil #1 : soigner les méta-data

Dans un contenu de qualité, le fond et la forme s’accordent à merveille. Que ce soit un article de blog, une page d’atterrissage ou un ebook, on pense en général à les rendre à la fois agréables à consulter, et utiles aux cibles que l’on vise. Cependant, il ne s’agit que de la face émergée de l’iceberg, et rares sont les marqueteurs qui pensent à optimiser les méta-data. Les méta-data constituent des données qui servent à préciser ou décrire votre contenu. Elles sont invisibles pour un œil non-aguerri, mais elles apparaissent notamment lorsque le contenu est partagé sur les réseaux sociaux :

  • Le titre de la page qui héberge le contenu que vous publiez, qui attire l’œil et la curiosité de votre cible
  • La méta-description de cette page, qui apporte plus de précisions et de valeur à votre titre
  • Le visuel qui accompagne votre publication, attrayant, et qui soutient le message que vous souhaitez faire passer

Pour soigner ces méta-data, il vous suffit de chercher dans le code-source HTML la balise <meta property>, et vous pourrez alors modifier chacun de ces éléments à votre convenance, et les optimiser pour mieux attirer votre cible. Webmarketeurs, n’ayez pas peur de mettre les mains dans le cambouis technique derrière la machine : c’est plus accessible qu’il n’y paraît, et le jeu en vaut réellement la chandelle.

Conseil #2 : all-in sur le visuel !

Le saviez-vous ? Une étude CMI récente révèle que 65% des marqueteurs seniors considèrent que le contenu visuel est le centre névralgique de leur stratégie de contenu, et la meilleure manière de raconter l’histoire de leur marque. Et pour cause : au beau milieu de tous les contenus .pdf quelques peu ronflants et des pages web ultra statiques, se démarquent les publications Social Media qui attirent le plus l’œil grâce à leur dynamisme, leurs couleurs vives, leurs punchlines attirantes…

Ainsi, pour booster le partage de vos contenus, veillez à insérer un visuel (photo, illustration ou pourquoi pas un .gif) qui mettra en valeur votre contenu, et donnera automatiquement envie de le partager. Jouer de l’humour, miser sur le beau, intégrer une tagline pleine de punch… les techniques sont diverses et variées. Il n’y a qu’une règle qui fonctionne à coup sûr : créer votre propre identité visuelle sur les réseaux sociaux, pour rester top of mind et être reconnu au premier coup d’œil. Pour cela, vous pouvez miser sur la récurrence du même format, ou une charte graphique bien distinguable, avec une police de caractère ou des filtres qui marqueront durablement l’esprit de vos cibles.

Conseil #3 : personnaliser ses publications

Vos accroches sur les réseaux sociaux seront le deuxième élément, après le visuel, qui donnera envie à vos cibles de le partager. Il s’agit donc de les rendre attirantes, et de les personnaliser autant que ce peut. Interpelez vos audiences en leur posant des questions, en leur demandant leur avis… en les appelant à l’action, en somme.

Toutefois, il est hors de question de publier votre accroche de la même manière sur les différents réseaux sociaux. Voici quelques tips pour rendre vos publications efficaces selon la plateforme :

  • Sur LinkedIn, faites en sorte d’être celui qui lance les conversations les plus pertinentes, en appelant vos lecteurs au partage d’expérience
  • Sur Twitter, pensez proposition de valeur immédiate et simple : il s’agit, en un minimum de mots (et de hashtags) de faire comprendre la structure et la valeur ajoutée de votre contenu
  • Sur Facebook, permettez-vous une tonalité plus accessible, plus détendue, et incitez ouvertement vos lecteurs à commenter et à partager votre contenu
  • Sur Instagram, accompagnez vos visuels-phares de hashtags pertinents, pour bien référencer vos publications
  • Sur Google +, partagez des images impactantes, qui entreront en résonance avec vos cibles

Personnalisation est donc mère d’optimisation du partage.

Conseil #4 : miser sur le tag

On ne vous apprend rien si on vous parle de hashtag, de Top Tendance, et d’actualité sur laquelle surfer, n’est-ce pas ? Mais pour stimuler le partage de ses contenus, on pense bien moins souvent à tagger des personnalités, entreprises ou événements qui permettraient d’en accroître la visibilité. Ainsi, mentionnez dès que possible :

  • Les influenceurs de votre secteur, qui pourraient être intéressés par le contenu
  • Les personnes et entreprises dont parle votre publication, et qui viennent l’enrichir
  • Les gens qui vous ont inspiré votre contenu, ou qui vous ont aidé à le rédiger (cabinets d’études qui vous ont prodigué un chiffre-clé, personnalité dont vous avez inséré une citation…)

Plus vous mettez ce contenu sous les yeux de personnes influentes sur le net, plus vous avez de chances qu’il soit partagé. Le succès et la viralité de vos contenus pourraient bien se trouver dans votre pratique du @ !

Conseil #5 : tester, tester, et toujours tester

L’un des avantages majeurs d’internet et du webmarketing, c’est de pouvoir tracer la performance de chaque action. Le meilleur conseil que l’on puisse donc donner à tout marqueteur 2.0 sera de tester et d’identifier les meilleures pratiques observées sur ses différentes audiences. Chaque cible a ses particularités, il s’agit de les découvrir en étant à l’écoute de ses utilisateurs. N’hésitez donc pas, face à des résultats peu satisfaisants en termes de partage de contenus, à modifier votre tonalité, vos visuels, vos mots-clés… La recette-miracle d’un contenu façonné pour les réseaux sociaux n’existe que dans l’optimisation constante, qui s’appuie sur des KPIs bien définis au préalable

LAISSER UN COMMENTAIRE