#TECHNOLOGIES – European Cyber Week – By Pôle d’Excellence Cyber

    30
    Quand :
    mar 16 Nov 21 @ 9:00 – jeu 18 Nov 21 @ 17:00
    2021-11-16T09:00:00+01:00
    2021-11-18T17:00:00+01:00
    Où :
    Couvent des Jacobins
    20
    Place Saint-Anne
    35000 Rennes - FRANC
    Coût :
    A partir de 175 €
    Contact :
    Pôle d'Excellence Cyber

    European Cyber Week

     

    Après une 5e édition aménagée en format digital, la European Cyber Week se tiendra en présentiel à Rennes du 16 au 18 novembre 2021 au centre des congrès Couvent des Jacobins.

    Projet unique en Europe, le Pôle d’excellence cyber, avec ses partenaires publics et privés, coordonnera l’organisation de cette quinzaine d’événements en valorisant les activités de formation, de recherche et d’innovation, de développement économique et industriel, de recrutement afin de répondre aux enjeux européens de la cybersécurité d’aujourd’hui et de demain.

    Découvrez des nouvelles conférences lors de la semaine : Europe’s cyber ecosystemsImproving cooperation between Cyber Centers of excellence, Cybersecurity made in Europe, Cyber Cognitive Threats Seminar, European Cyber Women, Cybersécurité du domaine maritime, Projet C3…

    Initié en 2014 par le ministère des Armées (pacte défense cyber) et par le Conseil régional de Bretagne (pacte d’avenir) avec une portée nationale et un objectif de rayonnement international, le Pôle d’excellence cyber s’appuie sur les tissus académiques et industriels régionaux ainsi que sur des partenaires nationaux, européens et internationaux.

    TEMPS FORTS 

    Diner-débat de la European Cyber Week : Peut-on encore sauver la souveraineté numérique de le France et de l’Europe ? Frappé de plein fouet et en plein cœur par la crise sanitaire en 2020, la France et l’Europe ont pris conscience de leurs dépendances multiples, tant sur les chaines d’approvisionnement que sur les outils nous ayant tous permis de poursuivre nos vies… Les usages massifs et généralisés du numérique, dépassant la sphère professionnelle, ont aussi fait éclater au grand jour nos faiblesses stratégiques. Souveraineté, autonomie, numérique, innovation et recherche sont devenus les mots clefs des discours publiques. Quel avenir se dessine et quelle sera notre place dans cette nouvelle organisation du monde ? Pour évoquer ces défis, la European Cyber Week vous propose une soirée autour de l’amiral Arnaud Coustillière, premier OG cyber, premier Comcyber et premier DGNUM, actuel président du Pôle d’excellence cyber et Pierre Bellanger, président-fondateur de Skyrock, auteur de nombreux ouvrages et articles sur les développements technologiques liés au numérique. (16 novembre)

    Europe’s Cyber Ecosystemsun évènement spécial organisé par la région Bretagne, Cyber Interreg Europe, ECS, et le Pôle d’excellence cyber. Les régions européennes détiennent un lien privilégié avec leur écosystème local. Pour atteindre une prise de conscience mondiale et une innovation compétitive en matière de cybersécurité, les autorités régionales travaillent en coopération structurée avec leurs utilisateurs locaux, les industries et services critiques, les PME compétitives et innovantes, les laboratoires de R&D de pointe et les centres de formation. Le futur paysage de la cybersécurité de l’Union européenne 2021-2027 sera façonné par des initiatives ayant un impact direct sur les écosystèmes régionaux tels que le Centre et le réseau européens de cybersécurité, les pôles européens d’innovation numérique et la stratégie de spécialisation concertée dans chaque région. Deux tables rondes visant à explorer les aspects opérationnels et la valeur ajoutée stratégique du développement d’une approche multi-échelle de la cybersécurité auront lieu : Interreg Europe CYBER & Santé et Interreg Europe CYBER, la coopération interrégionale et le nouveau Cyber Framework de l’UE. (17 novembre)

    Un espace d’exposition sera dédié au projet Interreg Europe CYBER et European Cybersecurity Smart Regions, notamment la Bretagne, l’Estonie, le Pays de Galles et la Rhénanie du Nord-Westphalie.

    Improving cooperation between Cyber Centers of excellence : La géopolitique de la cybersécurité et de la cyber défense est en pleine mutation. Pourtant, le niveau de protection en Europe ne suit pas le tempo de l’accélération de la menace, tant étatique que criminelle. Sur le terrain, les acteurs publics et privés s’organisent sous l’impulsion conjointe des États-membres et des institutions européennes. Pour construire une véritable industrie européenne, l’Europe a besoin de toutes ses forces et de bâtir des ponts entre les différents centres d’excellence. La session inter-pec s’intéressera donc à la structuration des écosystèmes nationaux afin de comprendre comment chacun organise sa réponse à la menace mais aussi, à la coopération à mettre en place entre ces écosystèmes construits et leurs actions pour apporter une réponse commune. (17 novembre)

    Cybersecurity made in Europe : Le label CYBERSECURITY MADE IN EUROPE est un nouvel outil marketing destiné à promouvoir les entreprises européennes de cybersécurité et à accroître leur visibilité sur le marché européen et mondial. Au cours de la table ronde, des fournisseurs de cybersécurité, des leaders du marché et des experts donneront leur avis sur le Label et son rôle dans la consolidation du marché européen de la cybersécurité. Les entreprises de cybersécurité labellisées, issues de différents écosystèmes européens, partageront leurs expériences sur la manière dont le Label profite aux activités de leurs entreprises. Les représentants d’un grand intégrateur de systèmes expliqueront pourquoi le Label est pertinent pour les intégrateurs de solutions de cybersécurité.

    Enfin, le processus de délivrance du Label et sa pertinence dans le cadre des efforts actuels de l’Union européenne pour renforcer ses capacités en matière de cybersécurité et devenir un acteur mondialement reconnu dans ce domaine seront abordés. (17 novembre)

    European Cyber Women : Face à l’inquiétant constat que les secteurs du numérique et du cyber manqueront cruellement de ressources humaines dans les années à venir, mais également que les jeunes filles et les femmes sont de moins en moins nombreuses à s’engager dans ces filières de formation, les organisateurs et organisatrices de la European Cyber Week ont décidé de consacrer une journée dans l’événement à cet enjeu stratégique pour la France et pour l’Europe. A quelques semaines de la présidence française de l’Union Européenne, souhaitant valoriser l’Europe et ses actions en matière d’égalité Femmes/Hommes, les organisateurs et organisatrices inviteront dans un second temps des intervenant.e.s européen.ne.s de premier plan à faire un état de lieux de la situation en Europe et échanger sur leurs attentes vis-à-vis des États membres tout en zoomant sur les perspectives et les ambitions à moyen-terme. Quelles stratégies collectives faudrait-il mettre en œuvre afin d’obtenir des résultats tangibles pour l’inclusion et l’avancement professionnel des femmes dans la cybersécurité ? En France, les initiatives pour favoriser l’engagement et le recrutement des femmes dans la cyber sont nombreuses. La rencontre 2021 permettra de valoriser les actions de quelques-unes d’entre elles dans des organisations aussi variées que la défense, une région, l’industrie ou encore le monde universitaire. (16 novembre)

    Un agenda institutionnel et intergouvernemental, des ateliers industriels, des rencontres d’affaires et des visites d’étudiants seront en outre organisés, avec la participation des partenaires de la European Cyber Week au sein de sa zone d’exposition.

     Des conférences, des ateliers et challenges pendant trois jours

    28e conférence C&ESAR : L’objectif de C&ESAR est de rassembler et faciliter les échanges entre divers acteurs gouvernementaux, industriels et universitaires ayant un intérêt pour la cybersécurité. Cet événement, à la fois pédagogique et scientifique, rassemble des experts, des chercheurs, des praticiens et des décideurs. Cette approche interdisciplinaire permet aux praticiens opérationnels de connaître et d’anticiper les futures (r)évolutions technologiques, et permet aux académiques et industriels de confronter la recherche et le développement de produits et services aux réalités opérationnelles. Cette année, C&ESAR explore le sujet de l’Automatisation en Cybersécurité. (16 & 17 novembre)

    Smart Cities : Entre la pandémie et l’industrialisation des cyberattaques, il n’a jamais été autant question de résilience de nos systèmes, et plus particulièrement ceux de nos villes soumis à rude épreuve ces derniers mois. Entre rupture des services et des usages, la question de la cybersécurité est devenue la feuille de route du développement de nos villes du futur. Mais comment développer ces territoires « « Cybersecurisés By Design » ? Rennes Métropole en partenariat avec le CSF, Comité Stratégique de filière des industries de sécurité, poursuivent leurs travaux sur la cybersécurité et les smart-cities et vous proposent de vous associer à leur démarche en participant à une demi-journée exceptionnelle lors de la European Cyber Week. Deux keynotes et deux tables rondes rythmeront les échanges et interactions entre les acteurs de métropoles, de collectivités et d’opérateurs impliqués dans les infrastructures de la ville et des territoires ainsi que des industriels de la cyber, afin de concilier cybersécurité et transformation numérique. (16 novembre)

    Challenge IA & Cyber : Après les tests d’intrusion automatisés et la simulation de vie, le Challenge IA & Cyber revient pour une 3e édition. Organisé par le Pôle d’excellence cyber et la DGA ans le cadre du Grand Défi Cyber-sécurité, le thème de cette année est la reconnaissance de style de codage. L’identification d’un développeur peut servir de base à la recherche de code malveillant grâce à la détection des changements de style de codage, ou encore permettre de détecter des plagiats. Pour ce challenge, nous fournirons aux équipes une base de données de code source C. A chaque ligne de code sera associée son auteur. Une fois entraîné sur cette base de données, votre algorithme devra être capable de retrouver les auteurs des lignes d’une autre base non annotée. (Finale 16 novembre)

    Cybersécurité des domaines maritimes : 90 % du commerce mondial est transporté par la mer. Le monde maritime et portuaire connaît une transformation numérique sans précédent, qui s’accompagne parallèlement d’une augmentation de la surface d’attaque du secteur. L’actualité récente montre que les cyberattaques touchant l’activité maritime et portuaire mondiale se sont multipliées ces dernières années. La France a pris la mesure des enjeux liés à la cybersécurité du domaine maritime, en décidant lors du Comité interministériel de la mer de 2018 d’établir une stratégie pour fédérer les efforts des différents acteurs publics et privés des secteurs maritimes et cyber. L’objectif de la journée « cybersécurité maritime » du 16 novembre 2021 au sein de la European Cyber Week 2021 est de présenter la stratégie et les actions mises en place pour accroître la sécurité numérique du monde maritime et portuaire, exprimer les besoins spécifiques des opérateurs, partager les bonnes pratiques et explorer les perspectives en matière de solutions industrielles, de recherche et de formation en cybersécurité appliquées au maritime. (16 novembre)

     Journée innovations & stratégies cyber : Innover utile ! L’excellence cyber au service de la société

    numérique. La crise sanitaire a accéléré la transition numérique dans de nombreux secteurs d’activités. La recrudescence des attaques cyber montre que nos sociétés numériques sont de plus en plus vulnérables. Ces impacts touchent des services critiques de nos sociétés et nous concernent tous individuellement et collectivement. Cette transition a mis en évidence l’obligation pour l’industrie d’accélérer sa propre transformation numérique, et la production de services basés sur des infrastructures et réseaux virtualisés ou cloudifiés. Dans de nombreux secteurs, nous avons été témoins de l’impact fort sur notre souveraineté et sur notre capacité à répondre aux besoins de nos citoyens. Cette journée a pour objectif de partager autour des enjeux cyber avec les acteurs experts de la cyber, les industriels fournisseurs de services numériques et des décideurs du monde politique, les travaux menés pour identifier et répondre aux nouvelles menaces, les réflexions en cours sur les nouvelles infrastructures virtualisées et les menaces associées, le développement de l’écosystème du grand Ouest ou encore sur la souveraineté intellectuelle : l’attractivité du modèle français ». (17 novembre)

    CAID – Conference on Artificial Intelligence and Defense : Dédiée aux applications de l’intelligence artificielle aux problématiques Défense, cette conférence organisée par la DGA (Minarm) rassemble les meilleurs acteurs étatiques, industriels et académiques de ce domaine. Les dernières avancées en intelligence artificielle, notamment en deep learning, ont permis des percées significatives dans de nombreuses applications civiles, transposables au monde de la Défense, comme les algorithmes de DRI, les techniques de traitement de l’audio, les technologies de détections d’anomalies… L’utilisation de ces technologies dans un tel secteur, avec d’importants besoins en matière de sureté de fonctionnement, mettent en lumière des problématiques liées à la qualification de ces systèmes. On peut notamment citer les problèmes de leurrage de ces systèmes, les méthodologies/métriques de qualification de l’IA et des bases de données d’apprentissage et de test, la confidentialité des données d’apprentissage ou encore, l’embarquabilité des algorithmes. La conférence CAID est l’occasion de découvrir de nombreux travaux et innovations grâce à des présentations accessibles et pédagogiques. (17 & 18 novembre)

    Investor Day / Pitchs jeunes entreprises : Les technologies que vous utiliserez demain sont entre leurs mains ! Venez découvrir et écouter les startups prometteuses présenter leurs solutions autour des technologies et des services clés de la filière : cyberdéfense, cyberprotectioncyberrésilience. Cette année, le concours de pitchs de la European Cyber Week continue sera, à nouveau, résolument d’envergure européenne : ses lauréats seront automatiquement qualifiés pour participer au European Cybersecurity STARtup Award, le « prix des prix » organisé par l’ECSO (European Cyber Security Organisation), partenaire de l’événement. La journée de pitchs sera ponctuée d’interventions d’industriels et donneurs d’ordre pour conseiller les startups dans la chaîne de valeur de l’innovation ouverte (comment passer de l’idée au marché ? comment se détermine la valeur de l’innovation cyber? etc.). Elle marquera également le lancement de la « communauté startups ECW », avec un retour d’expérience, deux ans après leur prix, des lauréats 2019 (HarfangLab). (17 novembre)

    Projet C3 : C3 (prononcé C CUBE, pour « Centre de Compétences en Cyber sécurité ») est un projet qui vise à intensifier les activités du site dans le domaine de la cyber sécurité sur les 3 axes recherche, formation et innovation. Il réunira en un même lieu, à Rennes, des activités liées à ces 3 axes et permettra de renforcer les synergies entre les partenaires. C3 ambitionne de contribuer à la promotion, en Europe et à l’international, des savoir-faire et compétences bretonnes en cyber sécurité. C3 soignera ses interactions avec les objets locaux importants dans le domaine de la cyber sécurité, comme le Laboratoire Haute Sécurité, l’EUR Cyberschool, le Digital Innovation Hub Bretagne et le Pôle Excellence Cyber. La demi-journée permettra de présenter plus en détail les ambitions, l’organisation, les outils de C3. Elle permettra aussi de présenter des travaux en sécurité de certains de ses partenaires, dans les domaines de l’informatique, de l’électronique et des mathématiques. (17 novembre)

     Mise en œuvre de la cryptographie post-quantique : Dans le cadre des objectifs fixés par la feuille de route de la Direction générale de l’armement (DGA) sur la cryptographie post-quantique, la DGA – Maîtrise de l’information, l’IRMAR et l’IRISA co-organisent avec le soutien du Pôle d’excellence cyber, du CNRS et d’Inria, un workshop sur la « Mise en œuvre de la cryptographie post-quantique ». Ces 2 journées permettront de mener une réflexion sur les moyens à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs et d’échanger autour de l’état de l’art académique et industriel, en particulier sur la problématique des échanges de clés reposant sur des problèmes de réseaux euclidiens et de codes correcteurs d’erreurs. (17 & 18 novembre)

    Cyber Cognitive Threats Seminar : L’émergence d’Internet au cours des années 90, et surtout celle des réseaux sociaux depuis 2004, a entraîné une profonde évolution de notre société dans le domaine de l’information. Le cyber espace confère une dimension supplémentaire à l’information qui s’affranchit du temps et de l’espace pour atteindre chacun d’entre nous dans les délais les plus brefs. Cette démocratisation s’est aussi traduite par une volonté d’orienter, de façonner, de tronquer voire de réécrire l’information pour qu’elle puisse servir des intérêts individuels et non communs. Le cyber espace est un incubateur et un multiplicateur d’effets pour le domaine informationnel. Il permet la collecte, la sélection et la mise en forme de données personnelles avant une utilisation par des acteurs numériques. Organisé par le Commandement de la cyberdéfense (COMCYBER), trois tables rondes seront organisées pour développer les spécificités du cyber espace sous l’angle humain, des interactions sociales et de la sphère cognitive. (17 novembre)

    §Challenge européen étudiants CTF « capture the flag » : Depuis quelques mois, une course contre la montre s’est mise en place entre les laboratoires pharmaceutiques des différents états pour rechercher et produire le vaccin qui permettra au monde de sortir de la pandémie du Covid-19 et ainsi éviter un effondrement économique à l’échelle mondiale. Mais les 12 plus grands laboratoires pharmaceutiques mondiaux sont actuellement la cible d’une vague de cyberattaques sans précédent. Leurs organes opérationnels dont les équipements de recherche de pointe, les chaînes de productions de vaccins ainsi que les plateformes logistiques s’en trouvent impactés. La production de vaccins à l’échelle mondiale est de ce fait totalement paralysée. Acteur étatique ? Activistes ? Complotistes ? L’origine et la motivation des attaquants reste encore floue pour le moment. Il a été décidé d’agir face à l’urgence de la situation. Une cellule de crise s’est ainsi rapidement mise en place dans les différents laboratoires impactés par cette vague de cyber-attaques. Un CTF organisé par le Pôle d’excellence cyber, le Commandement de la cyberdéfense, la région Bretagne avec le soutien d’Amossys, Airbus, Diateam et Thales (17 novembre)

    Cybersécurité & Santé : Les établissements de santé font face à des cyberattaques de plus en plus nombreuses qui menacent la continuité des soins apportés aux patients mais aussi la confidentialité des données de santé qui transitent dans les hôpitaux. Qui des nouvelles technologies, essentielles aux progrès médicaux, qui peuvent être sources de nouvelles failles dans la sécurité des systèmes d’information. Des actions concrètes sont menées en France et en Europe, par les institutions et les acteurs du terrain, pour faire face à ces nouvelles menaces. Lors de cette 3e édition de la conférence Cyber & Santé organisée par l’EHESP et Biotech Santé Bretagne, dans le cadre de l’European Cyber Week 2021, nous ferons le point sur les mécanismes des cyber-attaques dans les établissements de santé et les outils de défense et de protection. (18 novembre)

    Forum recrutement : Depuis sa création en 2017, plus de 1000 candidats en cybersécurité et 50 entreprises ont déjà pris part à l’événement talents cybers. En 2021, la 6e édition de l’ECW proposera un format pré-événement virtuel et deux jours de forums physiques. (16 & 17 novembre)