#INNOVATIONS – Y a-t-il quelqu’un, quelque part, dans l’univers ? – VAISALA

    7

    Y a-t-il quelqu’un, quelque part, dans l’univers ?

    Cet événement sera l’occasiond’approfondir votre connaissance des technologies taillées pour l’espace, de mieux comprendre leur fonctionnement, de prendre la mesure de leur importance, mais aussi du rôle clé des mesures dans la recherche spatiale. Vous y découvrirez aussi des exemples et anecdotes de nos experts et d’un invité d’honneur qui partagera avec nous son expérience de l’espace, mais aussi les enseignements qu’il y a glanés.

    L’événement est organisé par Vaisala et l’Institut météorologique finlandais. Il aura lieu en anglais et sera gratuit.

    La technologie mise au point par Vaisala et l’IMF embarque pour Mars à bord de Perseverance, le véhicule exploratoire de la NASA

    Cette collaboration internationale verra Vaisala et l’Institut météorologique finlandais (IMF) fouler le sol de Mars en 2020 à bord de l’astromobile Perseverance de la NASA. Le lancement de ce rover est prévu pour le 30 juillet prochain. Associés aux instruments de mesure de l’IMF, les capteurs de Vaisala permettront à l’agence spatiale américaine de relever avec précision et fiabilité les niveaux de pression et d’humidité à la surface de la planète rouge. 

    L’Institut météorologique finlandais (IMF) fait partie des partenaires scientifiques retenus pour fournir les équipements de mesure dont sera doté le nouveau rover Perseverance, qui sera lancé en juillet prochain pour atterrir sur Mars en février 2021. Les appareils de mesure de la pression et de l’humidité développés par l’IMF s’appuient sur la technologie de mesure qui a valu à Vaisala sa renommée mondiale et sont similaires, quoique plus sophistiqués, à ceux envoyés sur Mars à bord du premier rover Curiosity, en 2012.

    Le nouvel équipement de la mission vient compléter le rover Curiosity. Tout au long de leur expédition sur la planète rouge, les astromobiles Curiosity et Perseverance formeront un réseau d’observation de petite taille. Il ne s’agit là que d’une première étape préalable à la mise en place, dans quelques années, d’un réseau d’observation de grande envergure sur la planète Mars.

    Une collaboration internationale et scientifique visant à recueillir des informations sur l’atmosphère et les autres conditions climatiques de Mars

    La mission Mars 2020 s’inscrit dans le cadre du Mars Exploration Program de la NASA. Afin de recueillir des informations sur la surface de la planète rouge, l’agence spatiale américaine a confié à des partenaires de confiance le soin de lui fournir les instruments de mesure qui équiperont le rover appelé à parcourir la lointaine planète. Un consortium européen dirigé par une équipe espagnole a doté le véhicule exploratoire d’un dispositif baptisé Mars Environmental Dynamics Analyser (MEDA), composé d’une série de capteurs chargés de mesurer la température, la vitesse et la direction du vent, la pression, l’humidité relative, ainsi que la taille et la forme des particules de poussière.