Mieux comprendre le Data-Lake 

225

 Mieux comprendre le Data-Lake 

Converteo (ADLPerformance), cabinet de conseil en stratégie digitale et data, renouvelle son panorama sur les opportunités liées à une infrastructure Data-Lakes. Cette technologie a démontré ses capacités d’exploitation et de valorisation des datas des entreprises et, dans un contexte de mise en conformité RDPD, révèle encore plus son agilité.

 Mieux comprendre le Data-Lake 

Littéralement traduit par lac de données, il s’agit d’un espace de stockage permettant le traitement d’informations de plusieurs sources et ce, de manière quasi illimitée et en un temps record.

Le Data-Lake est donc une réelle opportunité et doit être considéré en amont de toute démarche data-driven, que ce soit dans le domaine :

  • Du marketing : pour alimenter des campagnes, choisir un lieu d’implantation d’un nouveau magasin ;
  • De l’expérience client : pour personnaliser une offre, recommander les produits adéquats ;
  • De la business Intelligence : pour créer une vision 360° de ses clients, piloter la pression publicitaire ;
  • De la performance opérationnelle : pour réduire ses coûts informatiques, adapter ses ressources en fonction de l’activité.

Infrastructure flexible, elle permet donc un large champ d’analyse qualitative avec des données activables à tout moment en fonction des besoins business.

A intégrer dans un écosystème data,  en complémentarité d’un datawarehouse et en s’appuyant sur des technologies « Serverless »

Un Data-Lake permet d’améliorer un écosystème data composé d’un datawarehouse en activant des briques plus avancées comme de l’intelligence d’artificielle ou le traitement en temps réel. Le datawarehouse, quant à lui, bénéficiera de la puissante infrastructure offerte par le Data-Lake ce qui démultipliera sa performance.

Par ailleurs, les évolutions du Cloud computing facilitent aujourd’hui le déploiement d’un Data-Lake. En effet, un Cloud « Serverless » se prête particulièrement au déploiement de projet data. Il permet à l’entreprise d’exploiter des outils de stockage tout en laissant au prestataire Cloud la charge de l’administration et du provisionnement des données en fonction de sa consommation. In fine, un gain de temps et de ressources considérable pour l’entreprise qui se concentre sur l’essentiel : les cas d’usages et les contraintes propres à ses besoins.

RGPD :  1 infrastructure = 1 process de sécurisation des données

Grand enjeu de l’année 2018, la mise en conformité au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est intégrée lors de l’exploitation d’un Data-Lake.