Les 5 conseils de Moshe Yanai pour devenir une licorne

38

Les 5 conseils de Moshe Yanai pour devenir une licorne

Moshe Yanai, l’incontournable du stockage de données, a fondé et dirige la licorne Infinidat.

Il y aurait désormais 154 jeunes sociétés non cotées et valorisées à plus d’un milliard de dollars, selon le Wall Street Journal et Dow Jones VentureSource, et devenir une licorne est le graal de beaucoup d’entrepreneurs de startups. Voici les cinq conseils de Moshe Yanai, fondateur d’Infinidat, la licorne israélienne du stockage

L’innovation de rupture ou analyser les problématiques d’un marché pour imaginer une innovation qui y répondra

Il n’y a pas de formule miracle pour devenir une licorne, mais s’il faut trouver un point commun entre toutes ces entreprises, c’est bien d’avoir trouvé la bonne invention et la transformer en un produit gagnant sur le marché.

Au cours des 20 dernières années, Clayton Christensen a popularisé le concept « d’innovation disruptive », qui explique que pour « perturber » un marché, il fallait utiliser des composants haut de gamme pour créer un produit en se concentrant sur un segment de marché restreint, puis d’échanger dans un second temps avec les grands comptes. Ce produit finissant par devenir plus abouti, faisait alors partie des « innovations disruptives » modifiant les marchés existants. Beaucoup de licornes telles que Planet Labs, Twilio ou encore Mulesoft ont pourtant fait tout l’inverse. Ces entreprises n’ont jamais cessé de cibler un marché haut de gamme avec des composants à prix compétitifs, défiant donc le bon sens commun selon lequel « si l’on veut développer une voiture rapide, comme une Porsche, on doit y mettre des pièces couteuses ».

Lancer son produit au bon moment et le faire évoluer

Mais ce n’est pas qu’une question de produit, il faut également avoir le bon timing. En effet, il y a un point d’inflexion quand la solution a du sens pour le client et le marché. Symmetrix a été lancé en 1990, lorsque la vitesse de transfert des données entre le stockage et le serveur est devenue un intérêt majeur. Pourquoi ? Parce que c’était le moment de l’émergence des bases de données. Mais ce bon timing doit s’inscrire également dans le temps ; ainsi les entreprises doivent anticiper son évolution à l’aide de nouvelles fonctionnalités ou d’ouverture sur des marchés verticaux. L’adaptation du produit sur d’autres marchés et pays est la clé pour une croissance externe rapide et performante.

La satisfaction client au cœur de la stratégie

 Évitons les lapalissades indiquant que la satisfaction client est indispensable pour la longévité et la réputation d’une entreprise. Aujourd’hui, les compagnies d’assurance et les banques ont commencé à tenir des registres de leurs transactions et de leurs interactions avec leurs clients sur une période plus longue, car leurs services de marketing ont découvert qu’ils pouvaient exploiter les données pour trouver de nouveaux moyens d’atteindre les clients (et les prospects) et de mieux les servir. Cette nouvelle fascination pour les données, aidée par une nouvelle manière de les organiser et de les analyser va permettre d’engager davantage la satisfaction client. Les licornes d’aujourd’hui et de demain doivent s’appuyer sur l’intelligence artificielle et le machine learning, et ainsi fournir des solutions permettant à ces compagnies de mieux exploiter les données pour fidéliser leurs clients et atteindre de nouveaux prospects.

Créer soi-même ce qu’on ne peut recevoir ailleurs

Les nouvelles entreprises axées sur les données telles que Google, Facebook et Amazon ont construit leurs propres infrastructures informatiques pour gérer les besoins sans précédent de leur entreprise en matière de gestion de données, plutôt que de s’en remettre aux fournisseurs informatiques externes. Ils voulaient surmonter le coût, la complexité opérationnelle et les limites liées aux réseaux de datacenters, comme le décrit un article de Google. Lorsque les prestataires externes n’apportent pas entière satisfaction pour le bon déroulement des process, les futures licornes ne doivent pas hésiter à se donner les moyens de reprendre ce même schéma.

Recrutement et motivation, le moteur de l’entreprise

 Dernier élément, et pas des moindres, pour une innovation disruptive réussie : réunir une bonne équipe et leur fournir une vision passionnante et motivante. Si les dirigeants sont le moteur indispensable pour le développement de l’entreprise, les salariés en sont les rouages et donneront une impulsion à l’entreprise. Il ne faut pas oublier que ces derniers mettront en action les directions et les stratégies avancées par les dirigeants. Ce sont eux, qui trouveront des solutions qui accélèreront l’innovation des produits et aideront à sa bonne évolution sur le marché.

Si une entreprise souhaite bénéficier de multiples perspectives et expériences, il ne faut pas négliger la collaboration entre les différentes générations, à savoir les très jeunes, les personnes avec dix ou vingt ans d’expérience et les séniors. Lorsque l’entreprise rencontre un problème particulièrement difficile à gérer, la réunion d’une équipe de choc avec les trois générations permettra d’affronter avec plus de recul et d’initiatives la situation.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE