Les 7 projets de Transformation Digitale remarqués et remarquables

4410

L’EBG avec Awak’iT et Cognizant, dévoile les
7 lauréats des Trophées « Digital Synergies »

L’événement DIGITAL INNOVATION organisé par l’EBG qui présentait les meilleures synergies et opérations de co-marketing entre marques et startups. Lors de cet événement, les Trophées « Digital Synergies » ont été remis pour récompenser les projets les plus remarquables de 30 annonceurs, élus par un jury de 16 professionnels autour de deux catégories « Confiance & Digital » et « Réinventer l’Expérience Client ».

Les jurés ont choisi 3 lauréats sur le thème « Améliorer l’Expérience Client » (à savoir Butagaz, Club Med et ORPI) et 4 lauréats sur le thème « Confiance & Digital » (à savoir BNP Paribas Securities Services, Compte Nickel, Saint-Gobain et SEB).

L’ouvrage « Digital Synergies » : Top 30 des Initiatives de Transformation Digitale – en partenariat avec Awak’iT (Agence digitale de Gfi Informatique) et Cognizant (Groupe international de conseil et services IT-Business) et présenté ce même jour – décrypte ces 30 projets pionniers[1] portés par de grands groupes industriels ou de services contribuant à la Transformation Digitale de l’entreprise ou proposant une Expérience Client « différenciante ». Cet ouvrage met en exergue les collaborations réussies de couples Annonceurs/Startups, Retailers/Techno, eCommerçants/Agences… autour d’initiatives volontairement très variées qui font appel à de multiples technologies et solutions : biométrie, intelligence artificielle, co-création (plateforme communautaire), impression 3D, API, Blockchain, robots, paiement dématérialisé…

Les lauréats pour la catégorie « Confiance & Digital » sont :

BNP Paribas Securities Services : la Blockchain au service des PME

BNP Paribas Securities Services a lancé, au second semestre 2016, le premier projet pilote monté par une banque autour du protocole Blockchain.

Objectif : faciliter la vente et l’achat de titres entre les entreprises non cotées (des PME pour l’essentiel) et les investisseurs. Le nouveau registre est voué à remplacer les systèmes traditionnels, peu ou pas digitalisés. Il s’agit en général de fichiers Excel ou de registres papier tenus par les experts-comptables, les avocats, les notaires ou les émetteurs eux-mêmes. La banque prend ainsi une longueur d’avance sur un marché où elle n’était pas présente jusqu’alors.

Compte Nickel : l’alchimiste de la confiance ?

Moins de trois ans après son lancement, le Compte Nickel ouvre 25 000 comptes par mois et entend laisser derrière lui, dès 2017, les banques en ligne comme les banques traditionnelles. Le seul « compte sans banque » du marché propose à ses clients d’ouvrir un compte chez les buralistes, réduit les frais de gestion au minimum et abat méthodiquement les barrières que le monde bancaire a pu dresser entre ses clients et ses agences. Résultat : ce concept qui pensait attirer avant tout les exclus du système bancaire séduit des clients de tous horizons.

Saint-Gobain : un outil « maison » pour passer internet au tamis

Saint-Gobain commençait, en septembre 2016, à rendre public l’un de ses projets d’intelligence artificielle baptisé « Tiger » qui permet de passer au crible des millions de contenus sur Internet et d’y détecter des signaux faibles (déforestation, manifestations sociales, conflits d’intérêt…). Cet outil, en grande partie développé en interne à partir de briques Open Source et fondé sur le Machine Learning, a fait ses preuves en 2015 lors d’un POC portant sur l’e-réputation des fournisseurs. Il a ensuite trouvé un premier client au sein de l’une des Business Units en 2016 et peut désormais être appliqué à d’autres champs exploratoires comme les ventes ou la finance.

SEB : le fabricant qui s’engage à « tout réparer »

Le groupe SEB a pris en 2008 une décision lourde de conséquences en misant sur la réparabilité de ses produits. Un choix qui a demandé de revoir la chaîne de production et d’intégrer les nouvelles technologies d’impression 3D, précieux renfort de la politique de stockage des pièces détachées. Cette stratégie révélée huit ans plus tard en septembre 2016, permet aujourd’hui au groupe français – leader mondial du petit électro-ménager – de marquer des points à l’heure des débats autour de l’obsolescence programmée.

Les lauréats pour la catégorie « Réinventer l’Expérience Client » sont :

Butagaz : pour le 1er service de Click & Collect adapté au gaz

Butagaz développe une logique multicanale. Après avoir étendu ses services au Drive en 2013, la marque lance trois ans plus tard le premier service de Click & Collect appliqué aux bouteilles de gaz. Le POC réalisé en Isère depuis mai 2016 est concluant. Les consommateurs pourront à moyen terme retirer leur bouteille de gaz à toute heure, grâce à un dispositif de serrures connectées qui s’ouvrent au contact du smartphone. Butagaz élargit ainsi ses services et resserre les liens avec l’utilisateur final. Le groupe estime que 15 % des ventes se feront via le Click & Collect dès 2020.

Club Med : marquer des points sur l’avant-séjour

En 1950, le Club Med ouvrait son tout premier village. Un demi-siècle plus tard, la marque compte bien étendre à la sphère numérique son statut de pionnier. Elle multiplie les projets fondés sur le digital, avec la volonté d’apporter au client un service inédit, y compris en amont lorsqu’il prépare son séjour. Le dispositif « Easy Arrival », les vidéos à 360° ou encore le tout premier hackathon mené en juillet dernier, fournissent trois exemples significatifs d’une stratégie fondée sur l’écoute des besoins des « Gentils Membres ».

ORPI : un pari audacieux, du digital à la désintermédiation

Le réseau ORPI a entendu le vœu d’un grand nombre d’acheteurs et vendeurs : se passer d’agent immobilier. Il ne s’agit pas seulement de prendre acte de ce désamour, mais de proposer aux clients quatre nouveaux services en ligne allant vers la désintermédiation : géolocalisation des biens, publication d’annonces entre particuliers, moteur d’estimation de la valeur du bien ; et achat de services à la carte, sans mandat. Pour le client, c’est une première. Pour les agents, une révolution.