Comment le Web3 transforme les usages numériques et les attentes de la Gen Z ? 

715

Heaven présente les résultats de son étude Web3 Culture

Cryptomonnaies, blockchains, NFTs, métavers et DAOs… autant de termes que de pratiques qui génèrent un gigantesque brouhaha médiatique et sont la cible de tous les fantasmes. Cependant, impossible de ne pas voir que le paysage numérique est en train de vivre une profonde transformation, souvent difficile à appréhender. 

Pour y voir plus clair, l’agence heaven, accompagnée de Frédéric Cavazza (cofondateur et Directeur Général de SYSK), a réalisé une étude qui sépare le mythe de la réalité en ce qui concerne le Web3, et s’intéresse en particulier aux usages et attentes de la Gen Z. 

Frédéric Cavazza considère que l’offre actuelle autour des technologies du Web3 est certainement prématurée pour un marché qui a besoin d’être rassuré : « Ce qui est en cause n’est pas la maturité des technologies, mais la capacité de compréhension et d’absorption du marché : avec l’accélération numérique de ces dernières années, nous atteignons un point de saturation. » Il expose aussi le principe de communauté comme un des piliers du Web3 : « La culture du Web3 repose sur la communauté. La possibilité de contribuer est ouverte à tous, comme aux débuts du Web1 »

L’étude réalisée sur la population des 18-25 ans apporte de nombreux enseignements, dont vous trouverez des exemples ci-dessous : 

  • un taux de possession de cryptomonnaies impressionnant : 32% des 18-25 ans déclarent posséder des cryptomonnaies. (contre 8% du total des français, ou 12% des moins de 35 ans*) 
  • les NFT sont encore peu possédés, mais suscitent un fort désir d’acquisition : près de 50% des 18-25 ans envisagent d’en acheter.

  • de toutes les promesses du Web3, celle de la maîtrise des données personnelles est la plus attendue : 83% des interrogés aimeraient avoir la possibilité de mieux maîtriser l’usage de leurs données personnelles. 

En résumé :

  • Pour les GenZ le web3 est un concept global peu connu en tant que tel mais dont certains sites et apps sont déjà très présents dans leurs usages.
  • Cette tangibilité du web3 s’illustre notamment par :
    l’usage de Discord
    la possession de crypto
    l’intérêt pour les NFT et l’achat déjà actuel d’objets virtuels
  • Les attentes d’évolution du web résident d’abord dans :
    une espérance financière
    une envie de maîtrise de ses données personnelle

Mais cette étude témoigne d’une adhésion générale aux principales promesses du Web3 (la décentralisation, l’attrait des métaverses…)

Les GenZ sont déjà un vecteur de propagation des nouveaux usages du Web3.