Comment les technologies vont permettre aux retailers de répondre à leurs défis en 2020 ?

67

Comment les technologies vont permettre aux retailers de répondre à leurs défis en 2020

Par Xavier le Bris – Responsable Retail chez Delaware France

Accentuer le trafic en points de vente, déployer des stratégies digitales efficientes et améliorer les processus logistiques sont quelques défis que doivent relever les professionnels de la distribution. Les technologies vont donc se positionner en 2020 comme de nouveaux leviers pour répondre à ces challenges et aux nouveaux usages plébiscités par les consommateurs.

De nouvelles attentes et habitudes de consommation

Désormais, les consommateurs visitent un magasin physique pour voir et toucher un produit, mais vont se renseigner en ligne sur les meilleurs prix depuis leur smartphone. Les données collectées en magasin ne permettent plus à elles seules d’avoir une vision à 360° des consommateurs. L’entièreté de leurs actions avec une enseigne (physique ou digitale) doit être intégrée à l’ensemble des données issues des différents points de contact. Autre enjeu majeur : le niveau d’attente des clients sur la transparence et l’engagement RSE des entreprises. Les retailers qui sauront répondre à la prise de conscience des consommateurs prendront à coup sûr une longueur d’avance sur leurs concurrents.

La montée en puissance de l’approche omnicanale

La montée en puissance du e-commerce et la digitalisation des points de vente ont transformé les codes du retail. Au centre de la révolution de ce secteur : les nouvelles technologies, mises au profit d’une expérience client améliorée et enrichie. Les habitudes et le comportement des consommateurs évoluent chaque jour par ces nouveaux usages. La symbiose du physique et du digital, plus communément appelée « phygital », devient un enjeu crucial. Le secteur du retail doit s’adapter à ce nouveau contexte et à un mode de consommation de plus en plus tourné vers l’omnicanal.

L’avenir du secteur du retail se traduit également par la mise en place de technologies utiles et performantes, capables de répondre aux services attendus par les consommateurs. Les retailers doivent être en mesure de comprendre les attentes de leurs clients pour anticiper leurs besoins futurs : signalétique numérique, internet des objets, VR, balises, notifications mobiles, etc.

L’importance des datas dans les stratégies de croissance des retailers

Omni-canalité, phygital et e-commerce impliquent une multiplication des données. Il devient nécessaire de pouvoir les collecter, de les analyser et de les exploiter afin de renforcer sa connaissance client. Ceci dans le but de la mise en place de solutions efficientes afin de répondre à ces nouvelles habitudes. En effet, pour s’adapter en fonction des nouvelles habitudes des consommateurs, il convient de mieux connaître leurs attentes et leurs préférences.

Jouer la carte de l’hyper personnalisation : plus qu’un simple concept

Le marketing de masse n’est plus. L’hyper personnalisation est aujourd’hui la clé pour entretenir avec ses clients une relation privilégiée basée sur le sur-mesure et une approche One to One. Cependant, dans un contexte d’explosion du volume de données, la connaissance client devient un enjeu de taille pour l’hyper personnalisation. Il faut donc intégrer ce point clé afin de réaliser un ciblage toujours plus précis garant d’une meilleure communication avec les clients et de fidélisation de ces derniers. Les retailers pourront ainsi renforcer leurs ventes et attractivités.

L‘impact de la RSE dans les stratégies des retailers

Un autre défi pour les retailers, notamment dans l’alimentaire, consiste à fournir des produits de qualité en circuit court par exemple. Nous pouvons également évoquer des surfaces de vente agréables, une maitrise des marges, etc.  Alors que la notion de RSE s’est longtemps limitée aux aspects juridiques, les enjeux de responsabilité sociale d’entreprise pour les retailers se situent ailleurs. Les marques se retrouvent aujourd’hui face à des consommateurs dont le seuil d’acceptabilité des risques a considérablement diminué tandis que leur niveau d’attente sur l’engagement des entreprises a, pour sa part, énormément augmenté. On notera que la RSE s’applique à tous les secteurs du retail : alimentaire, textile, etc., et qu’elle se positionne aujourd’hui comme un véritable vecteur de développement commercial pour les marques les plus vertueuses.

À travers ces quelques éléments, on comprend donc parfaitement que les technologies vont se positionner comme un élément facilitateur pour accompagner les révolutions que les retailers vont devoir mener en 2020 pour s’adapter aux nouveaux usages et souhaits des consommateurs.