Étude Bazaarvoice – Influenster En fin de crise, la tendance reste au e-commerce

119

Étude Bazaarvoice – Influenster : En fin de crise, la tendance reste au e-commerce 

 En résumé : 

  • Suite à une recrudescence exceptionnelle des ventes en ligne sur le mois d’avril, une croissance de 83 % par rapport à mai 2019 a été enregistrée pour le nombre de commandes passées, tous secteurs confondus.
  • Les services, les fournitures de bureau, le divertissement et l’automobile s’ajoutent à la liste des secteurs dont la croissance a été la plus significative en ces temps particuliers.

Une analyse menée par l’entreprise de marketing digital Bazaarvoice/Influenster au cours du mois de mai montre que malgré le déconfinement progressif, les consommateurs continuent sur leur lancée et gardent l’habitude d’effectuer leurs achats en ligne. L’analyse se base sur les données provenant des sites Internet qui composent le réseau mondial Bazaarvoice, représentant plus de 6 200 marques et distributeurs. Parallèlement, une étude signée Influenster révèle l’impact du Covid-19 sur l’état d’esprit et les habitudes d’achat des consommateurs. Plus de 1 500 personnes ont été interrogées à cet effet.

Parmi les secteurs dont les ventes en ligne ont connu la plus forte croissance en comparaison avec l’année dernière, on retrouve les services (216 %), le matériel informatique (207 %), les articles de sport (169 %) les fournitures de bureaux et autres outils de travail (164 %), le divertissement (136 %), l’automobile (122 %), ou encore les jouets (112 %). Concernant les vêtements et accessoires, dont les ventes avaient chuté en mars, l’activité en ligne repart, une croissance de 54 % par rapport à 2019 ayant été enregistrée. Le seul secteur ayant vu ses ventes baisser depuis le début de la crise reste celui des sacs et valises (- 5 %).

L’étude montre également qu’en plus du nombre de commandes passées, c’est toute l’activité en ligne touchant au e-commerce qui se voit stimulée suite à la crise. Le nombre d’avis rédigés a ainsi augmenté de 162 % pour le secteur de l’alimentation et du tabac. Cela s’explique par le fait que la plupart des consommateurs effectuent ce type de courses en ligne pour la première fois, et comptent donc sur les avis pour aiguiller leurs choix. La quantité d’avis postés pour le secteur du divertissement a lui aussi explosé (246 %), les consommateurs cherchant à rester occupés chez eux, même en cette fin de confinement.

Il en va de même pour le nombre de pages vues. L’étude révèle en effet une augmentation de 95 % sur les visites de sites e-commerce. Pour donner un ordre d’idée, le chiffre pour 2019 s’élevait à 7 %. Cela montre un réel engouement de la part des consommateurs à effectuer leurs achats en ligne, même en fin de crise. Un réel changement de paradigme donc, qui pourrait bien se confirmer dans les mois à venir.

« Nous avons constaté une légère baisse des ventes en ligne sur le mois de mai par rapport à avril, car les magasins physiques entament peu à peu leur réouverture. Malgré cela, la quantité de commandes passées et d’avis rédigés est phénoménale. L’ensemble de notre réseau, composé de plus de 6 200 sites Internet de marques et distributeurs, enregistre en effet une hausse des achats en ligne s’élevant à 83 %, si l’on compare à l’année dernière sur la même période. Cela montre bien que même si les consommateurs ont le choix de se rendre à nouveau dans les magasins traditionnels, il est probable que beaucoup décident de continuer à acheter sur Internet. Le COVID-19 a amené les consommateurs de tous horizons à repenser leur manière d’effectuer leurs achats en ligne et d’après les chiffres, ces nouvelles habitudes pourraient bien perdurer dans le temps », conclut Emmanuel Gerbier, Director of Client Success EMEA chez Bazaarvoice.Pour en savoir plus, l’ article (en anglais) présent sur le blog de Bazaarvoice, qui assure le suivi hebdomadaire de l’impact du Covid-19 sur le e-commerce, secteur par secteur.