Etude Cision & PRWEEK : Quel est le futur de l’influence et de la communication ?

413

Influence, data, social media… quels défis pour les communicants et marketeurs dans le Monde ?

Pour la 3ème année consécutive Cision a interrogé les professionnels de la communication et du marketing dans le monde pour dresser un panorama de leurs préoccupations et connaître leurs plus gros challenges à relever pour 2020.
Etude réalisée en partenariat avec PRWeek dans 7 pays (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Suède, Chine)

Quels sont les 10 faits marquants de l’étude ?

  • Le earned media en hausse
    34 % du budget média des répondants est attribué au Earned Media, en hausse par rapport aux 26 % enregistrés l’année précédente. 35 % sont attribués au Paid Media, les 31 % restants au Owned Media.
  • Les médias traditionnels : retour en force dans la stratégie de communication
    61 % déclarent que les efforts d’engagement sont axés sur les journalistes/médias traditionnels, en hausse par rapport aux 58 % enregistrés l’année précédente, au détriment des « nouveaux » influenceurs, qui perdent 3 points et tombent à 39%.
  • Le CP : un outil de communication toujours actuel
    67 % des répondants indiquent que le communiqué de presse reste un outil de communication majeur avec les médias.
  • Stratégie médias sociaux : Facebook, toujours en tête, Instagram en forte progression
    35 % citent Facebook comme le réseau social le plus pertinent dans leur stratégie de communication. On atteint même 43 % en France. Instagram affiche une belle progression de 13 points en un an pour atteindre la seconde place avec 22 % au niveau mondial. En France il atteint 11 %.
  • Les journalistes restent les 1er influenceurs
    60 % sélectionnent les journalistes parmi les trois influenceurs les plus puissants en termes d’impact sur le comportement des consommateurs. Quand on demande quel est le 1er influenceur, les répondants citent les journalistes à 27 %, les consommateurs ordinaires à 22,5 % et les célébrités à 16 %. Les « nouveaux influenceurs » réseaux sociaux n’atteignent que 8,5 %.

Tension sur les budgets dans le Monde et difficulté d’arbitrage en France57 % placent le resserrement des budgets parmi les trois plus gros défis, contre 51 % l’année précédente. Viennent ensuite l’incapacité à mesurer l’impact de leurs actions efficacement (54 %), puis l’arbitrage avec le Paid Media dans le budget (40 %).  En France, c’est ce dernier qui constitue le 1er défi avec 23 % des répondants.

  • La rémunération des influenceurs pèse sur le budget communication
    58 % considèrent que la part du budget consacrée à la rémunération des influenceurs est conséquente. 20 % la qualifie de « très importante » et 38 % d’« assez importante ». En termes de pays, la pratique est la plus répandue en Chine et en France, où respectivement 88 % et 85 % ont répondu « très importante » ou « assez importante ».
  • La mesure de la communication toujours problématique
    40 % des répondants sont capables de mesurer les actions des personnes qui ont pris connaissance d’un contenu. Seulement 23 % savent identifier l’impact commercial de supports qui ont parlé de leur entreprise. Sur ce sujet les profils marketing sont plus à l’aise que ceux de la communication.
  • La difficulté à exploiter la Data
    30 % désignent la corrélation entre les actions de communication et le chiffre d’affaire comme le plus difficile des défis de mesure. La conversion des données en information exploitable vient ensuite avec 22 % suivi par l’identification des meilleurs outils de mesure à 17 %
  • Les investissements dans la mesure en hausse
    51 % consacrent au moins 10 % de leur budget annuel à la mesure/le suivi/la compréhension de l’impact de leurs programmes de communication. 18 % d’entre eux y consacrent au moins 20 %. Ces deux chiffres sont en hausse par rapport à l’année précédente.