Les Français sont-ils prêts à payer avec leur smartphone ?

3489

Les Français sont-ils prêts à payer avec leur smartphone? 

Etude COMARCH et IFOP

Le Retail évolue, souvent à un rythme différent de celui lié aux attentes des consommateurs.Elément central du parcours client, le paiement est resté pendant des années centré sur la carte bancaire, introduite dans les années 70 et généralisée dans les années 80 et 90.

Plateforme d’intermédiation de demain, le smartphone est aujourd’hui sur le point de devenir le premier moyen de paiement.

A l’horizon 2025, 70% des Français se voient ainsi régler leurs achats d’un montant inférieur à 20 euros par smartphone (1 Français sur 2 pour des montants allant jusque 100 euros). Un changement majeur qui va bien au-delà du magasin et touche à terme l’univers bancaire dans sa globalité.

Une livraison le lendemain de la commande
Tous secteurs confondus, les Français considèrent le lendemain de la commande comme délai idéal de livraison. La bataille que se livrent aujourd’hui les retailers sur la réduction des délais de livraison ne semble pas toucher les consommateurs Français. Ils sont ainsi moins de 4% à considérer la livraison en 2h comme délai idéal de livraison.

Des produits culturels consommés sous forme dématérialisée
Plus de 65% des Français ont déjà consommé des produits culturels sous forme dématérialisée. Un mode de consommation de plus en plus intéressant pour les Français qui achètent ce type de produits aussi bien en magasin que sur les canaux digitaux. Cartes et coffrets cadeaux, cartes jeux vidéo, solutions logicielles, … l’offre en matière de produits et services dématérialisés ne cesse de s’étoffer offrant aux retailers de vrais alternatives et relais de croissance.

Le magasin, canal de vente plébiscité par les Français
En période de soldes, près de 3 Français sur 10 expriment leur choix d’acheter en magasin les produits TV, Hi-Fi, High Tech et Electroménager après les avoir vu sur Internet, contrairement aux vêtements (45%), aux produits de beauté (28%) et de décoration (30%) qui sont directement achetés en magasin sans être visualisés au préalable sur Internet.

En outre, lorsque les Français se retrouvent dans la situation où le produit souhaité n’est plus disponible ni en magasin ni en ligne, 34% d’entre eux restent fidèle à la marque et cherchent si celui-ci est disponible dans un autre magasin de l’enseigne. Cependant, moins de 3 personnes sur 10 (26%) vont se tourner vers la concurrence et rechercher si le produit est disponible dans une autre marque, tandis que d’autres (24%) préfèrent attendre qu’il soit de nouveau en stock et les 16% restant cherchent un produit similaire disponible.