Quand l’automatisation permet d’innover et de conduire la transformation de l’entreprise

587

Pour 92 % des professionnels de l’IT, l’automatisation est vitale pour suivre le rythme des innovations

Etude BMC Software 

Selon la dernière étude de BMC Software, leader mondial des solutions informatiques pour l’entreprise numérique, 73 % des décideurs informatiques prédisent que les entreprises qui n’auront pas fait le choix de l’automatisation dans les cinq années à venir, auront disparu d’ici à 10 ans. 92 % des répondants s’accordent sur le fait que la nécessité de nouvelles sources de revenus, d’un avantage concurrentiel distinctif et de l’excellence opérationnelle créent une pression considérable sur les entreprises pour gagner la confiance des clients, des partenaires commerciaux et des employés.

BMC voit dans ces résultats un catalyseur pour la prochaine vague d’automatisation informatique – Digital Business Automation – qui simplifiera la gestion d’environnements hybrides multi-cloud.

Menée auprès de plus de 650 décideurs informatiques dans 12 pays, cette étude révèle que 94 % des responsables interrogés s’attendent à voir l’automatisation s’étendre à l’ensemble des services de l’entreprise d’ici à 2020, et plus seulement au service informatique, en ligne avec l’accélération de l’innovation numérique qui touche chaque secteur d’activité et région du monde. Les trois priorités d’investissement pour les 24 mois à venir sont la conteneurisation, l’automatisation et l’ordonnancement des tâches de travail et le DevOps.

« Alors que les entreprises se convertissent au cloud hybride, elles sont challengées par la complexité de gestion des jobs batch automatisés sur site, sur cloud public ou privé »commente Gur Steif, président DBA de BMC. « Les équipes informatiques doivent être en mesure de gérer la chaîne de valeur du client malgré l’utilisation décentralisée des services cloud. Cela nécessite un nouveau niveau d’automatisation informatique pour s’adapter aux défis posés par une infrastructure de plus en plus diversifiée, des données disparates et des applications accélérées – les composants essentiels de l’activité numérique. »

Au niveau mondial, près de décideurs informatiques sur 10 pensent que l’automatisation doit répondre aux objectifs visés par l’entreprise numérique. Les autres obstacles à ces objectifs, sont le manque de budget (67 %), de compétences (44 %) et de temps (51 %).

« Faute d’une nouvelle approche de l’automatisation informatique, les entreprises ne pourront surmonter ces contraintes. Les nouvelles technologies et les solutions d’automatisation prenant en charge les cloud hybrides sont indispensables pour que les DSI puissent permettre à leurs entreprises d’innover, de transformer et d’accélérer la croissance en poursuivant de manière appuyée un programme numérique qui les différencie de leurs concurrents », explique Gur Steif.

Autre enseignement de l’étude, les entreprises font face à d’autres défis de transformation numérique pour atteindre leurs objectifs. Parmi les DSI sondés, 42 % estiment que des objectifs contradictoires persistent entre les différentes BU, parmi lesquels 32 % font état de la nécessité d’un alignement plus étroit de l’organisation interne.

En dépit des nouveaux challenges et opportunités liées à l’automatisation, 80 % des décideurs se disent prêts pour innover et conduire la transformation de leur entreprise. Tandis que 77 % pensent que leur entreprise en fait assez pour préparer et former leur personnel à l’automatisation.

La perception en ses aptitudes à innover sur le plan informatique diffère entre les pays. Sur le podium des pays qui se sent les mieux préparés : les Etats-Unis (96 %), le Mexique (98 %) et l’Espagne (94 %), contre 88% en France.

76 % de l’ensemble des participants à l’enquête se jugent excellents ou très performants dans l’utilisation des données pour produire des résultats concrets et dégager un avantage concurrentiel (à raison de 88 % en Amérique du Nord, 80 % en Amérique du Sud, 75 % en Europeet 64 % en Asie-Pacifique).

Pour télécharger un e-book pour en savoir plus sur Digital Business Automation, cliquez ici