Les blockchains à travers le prisme du développement durable

524

BLOCKCHAINS ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

Publié par Blockchain-X, en partenariat avec l’Institut Bachelier et Coreum Consulting 

Le point de départ de ce rapport est le suivant : « les blockchains peuvent-elles permettre d’accélérer la réalisation des Objectifs du développement durable, et ce de façon signifcative et soutenable ? ».
Une telle ambition soulève  d’innombrables questions. Est-il possible de concilier certaines blockchains et la dépense énergétique nécessaire à leur fonctionnement avec les objectifs de développement durable ?
Existe-t-il des blockchains publiques dont la sécurisation des transactions n’a pas le même impact énergétique ?
La démultiplication des cas d’usage de « Blockchains for good » résulte-t-elle d’une convergence naturelle entre les principes de transparence, de traçabilité, de collaboration et de décentralisation notamment qui sous-tendent les registres distribués de type blockchain et qui sont implicites aux objectifs d’un développement durable ?

Les auteurs :

  • Jacques-André Fines Schlumberger, docteur en sciences de l’information et de la communication, après un Master de sciences politiques et une maîtrise de droit des affaires, Jacques-André Fines Schlumberger est entrepreneur, depuis les années 2000, sur des sujets d’innovations sociales et numériques, et enseignant à l’Université́ Paris 2 Panthéon-Assas. Il s’intéresse aux blockchains et leurs applications pratiques depuis 2015.
  • Patrice Geoffron est professeur d’économie à l’Université Paris-Dauphine et docteur en économie industrielle. Après avoir été vice-président international de Paris-Dauphine, il en dirige l’équipe énergie-climat qui anime un Master (Énergie-Finance-Carbone) et plusieurs chaires de recherche (Économie du Climat, Marchés Européens de l’Électricité, Économie du Gaz, Climate Chain).
  • Stéphane Voisin, de l’Institut Louis Bachelier, coordinateur du programme de recherche « Climate Chain » associant la Caisse des Dépôts et responsable du programme interdisciplinaire de recherche « Green & Sustainable Finance ».
  • Pierre Champsavoir, fondateur du cabinet COREUM Consulting, Pierre intervient sur des projets de transformation, principalement auprès du secteur financier, en particulier sur le continent Africain. Il propose une vision prospective sur les perspectives d’une finance durable, ancrée dans une culture de la gestion des risques, qu’il partage et enrichit lors de ses échanges avec une large typologie d’acteurs : banques centrales, banques commerciales, institutions d’inclusion financière, startup fintech et émetteurs de monnaies alternatives.

Les contributeurs

Le comité de lecture

Pour télécharger le rapport complet cliquez ici