L’IA serait-elle une solution pour favoriser la transition écologique ?

104

Ethiques, responsables, les consommateurs se tournent vers des recommandations basées sur l’IA

Criteo entreprise spécialisée dans le Commerce Media publie son rapport sur la durabilité et sur les nouvelles orientations des consommateurs.
L’entreprise a interrogé 6 755 consommateurs en mars et avril 2024, dont 1309 en France. Les personnes interrogées sont des consommateurs qui utilisent Internet au moins une fois par mois.

Ce qu’il faut retenir : 

Les consommateurs estiment :
> que l’IA pourrait leur faire gagner du temps lorsqu’ils planifient leurs vacances (80 %), > trouvent le bon cadeau pour leurs proches (82 %)
> ou font leurs courses hebdomadaires (76 %).
> En parallèle, plus de la moitié (57 %) des consommateurs est favorable à ce que les liens sponsorisés prennent en compte les préférences en matière d’achats éthiques et durables.
En fait, d’ici quelques années, 46 % des personnes interrogées s’attendent à ce que l’IA soit en mesure de les aider à trouver des produits pertinents, produits de façon durable ou éthique.

Relier la cause et le produit

L’une des principales opportunités qu’offre l’IA est de cibler les propositions faites aux consommateurs en fonction des causes qui leurs tiennent à cœur.

Par exemple :
72 % des consommateurs sont prêts à payer plus cher pour des aliments produits localement
53 % seraient prêts à payer plus cher pour une livraison neutre en carbone
et 62 % seraient prêts à payer plus cher pour des vêtements, des chaussures ou des accessoires produits de manière éthique.

Alors que les outils d’IA continuent de débloquer de nouvelles opportunités pour les marques, les attentes des consommateurs sont claires : 62 % d’entre eux estiment que l’IA sera capable de recommander des produits en fonction de leurs centres d’intérêt d’ici deux ans, et 49 % s’attendent à ce que l’IA adapte les publicités qu’ils reçoivent pour les rendre plus pertinentes.

« Les applications d’IA conversationnelles ne sont plus une nouveauté, pour de nombreux consommateurs c’est un véritable outil au quotidien pour trouver les produits qui leur correspondent. En majorité utilisée aujourd’hui pour accélérer certaines recherches, l’IA ne devrait pas tarder à proposer des produits plus écologiques et à proposer de nouvelles expériences d’achats, telles que l’essayage virtuel pour aider à minimiser les retours », commente Marc Fischli, Managing Director EMEA chez Criteo. «

Parallèlement, les marques peuvent tirer parti de l’IA pour segmenter les acheteurs en fonction de leurs préférences, et personnaliser la création publicitaire de manière à mettre en avant les principales qualités écologiques des produits. 

L’éco-voyage

Dans les mois à venir, un consommateur Français sur trois prévoit que les événements sportifs, notamment les Jeux olympiques et l’Euro de football, auront une incidence directe ou indirecte sur ses projets de voyage pour l’été.

Si la plupart des consommateurs affirment que l’impact environnemental des événements sportifs internationaux ne modifiera pas leur façon d’assister ou de suivre le sport,
56 % d’entre eux ont l’intention de réduire leur empreinte carbone lorsqu’ils voyageront cet été.
À ce titre, 57 % des consommateurs sont susceptibles de privilégier les trajets plus longs en train ou même le covoiturage au lieu de l’avion, pour réduire leur empreinte carbone lors de leurs déplacements.

« Pour les marques des secteurs du voyage et de l’hôtellerie, il deviendra primordial d’être attentif aux facteurs environnementaux qui influencent les décisions d’achat. Que vous ou vos partenaires utilisiez ou non des chats bots pour interagir avec les acheteurs, il est important de s’assurer que les données que vous recueillez soient exploitées de la bonne manière : pour offrir une plus grande pertinence et, in fine, une meilleure expérience client », conclut le Managing Director EMEA