META publie ses prédictions sur le futur du travail

102

Quatre prédictions sur le futur du travail 

Meta publie aujourd’hui une étude afin d’analyser les réactions qui entourent le métavers et la manière dont il pourrait influencer l’avenir du travail.

Pour replacer ces données collectées dans leur contexte, Meta s’est tourné vers quatre de ses dirigeants chargés de déployer le métavers sur les lieux de travail du monde entier.

Voici leurs quatre principales prédictions pour 2023 :

1- “Avec un tiers de leurs employés travaillant à distance, les entreprises devront redéfinir leur conception de la communauté et l’inclusion.” – Brynn Harrington – VP, People Experience.

De nombreuses entreprises (dont Meta) adoptent une approche hybride du travail, permettant aux employés de travailler de l’endroit où ils sont le plus efficaces. Cela pose certains défis aux chefs d’entreprise car :

  • seuls 19 % des employés interrogés, par exemple, déclarent que les vidéoconférences leur donnent l’impression d’être plus présents lors des réunions.

  • et 15 % seulement pensent qu’elles permettent une meilleure collaboration avec les collègues.

  • 69 % des travailleurs et des dirigeants indiquent  qu’ils souhaiteraient que les réunions soient plus immersives et engageantes. 

  • 66 % d’entre eux pensent d’ailleurs que le métavers contribuera à reproduire ce sentiment d’unité que l’on ressent au bureau.

2- “En réponse à la demande de leurs équipes, les entreprises commenceront à investir dans les casques de réalité virtuelle plutôt que dans les nouveaux modèles d’ordinateurs portables” – Ryan Cairns, VP de MetaWorks.

Les recherches de Meta ont révélé que 83 % des employés sont plus heureux lorsqu’ils se sentent inclus dans leur travail, et que 80 % sont plus satisfaits dans un environnement collaboratif.

Près des trois quarts des chefs d’entreprise interrogés ont déclaré avoir consacré des fonds à la technologie de la RV et de la RA. En moyenne, les chefs d’entreprise ont alloué environ 15 % de leur budget technologique total à la réalité virtuelle et à la réalité augmentée ; et 80 % ont déclaré qu’ils s’attendaient à ce que ce chiffre augmente encore au cours des deux prochaines années. La technologie, bien sûr, offre de nouvelles possibilités de collaboration tout en rendant le processus lui-même plus efficace et passionnant.
« Le travail hybride étant fermement ancré dans la stratégie des entreprises, nous allons commencer à voir les budgets d’équipement traditionnellement destinés aux ordinateurs portables passer pour la première fois aux appareils de réalité virtuelle« , explique Ryan Cairns, vice-président de Metaworks.

3- “Les marques traditionnellement concurrentes collaboreront de plus en plus pour répondre au besoin croissant de services immersifs et interopérables. »  VP Business Development, Meta.

Le métavers, s’il est construit en collaboration, sera un écosystème ouvert permettant des expériences immersives profondes et riches, accessibles et interopérables. En associant la plateforme de Meta, le matériel Meta Quest, la suite de productivité de Microsoft et l’expertise approfondie d’Accenture, le partenariat de Meta avec Microsoft et Accenture en est l’illustration parfaite. Grâce à cette collaboration, des logiciels sont fournis aux entreprises à une grande échelle , afin qu’elles commencent à exploiter la puissance de la réalité virtuelle pour le travail.

4- « Les entreprises qui ne pensent pas au métavers dès maintenant commenceront à prendre du retard au niveau concurrentiel.” – Christine Trodella, VP, Reality Labs Sales

64 % des chefs d’entreprise interrogés ont déclaré avoir déjà l’impression d’être en retard sur leurs concurrents en ce qui concerne la planification du métavers, et 53 % affirment que ces technologies amélioreront l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée des employés.
Dans les premiers stades du métavers, les entreprises se tourneront vers la réalité virtuelle et la réalité mixte pour améliorer le cœur de  la culture d’entreprise et de l’apprentissage, comme l’onboarding  et la formation, en les rendant plus accessibles, gérables et inclusifs. « En s’appuyant sur ces points d’entrée et d’autres, comme les événements  d’équipe ou la collaboration créative, qui ne peuvent pas être réalisés par vidéo, 2023 pourrait être l’année où les entreprises commencent à réaliser le véritable potentiel de leurs investissements. » En effet, 72 % des chefs d’entreprise s’attendent à ce que les métavers leur permettent d’embaucher des talents du monde entier.