Prévisions Forrester sur le marché des technologies français et européen

79

« Tech Forecast » : les Prévisions Forrester sur le marché des technologies français et européen

Forrester publie aujourd’hui son rapport “Tech Forecast” pour le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne à la lumière de la récession COVID-19. Il révèle que les dépenses technologiques de l’UE pourraient diminuer de 9 % en 2020.

Les principales économies européennes, à savoir la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, ont eu du mal à entrer en 2020, et le COVID-19 a poussé ces trois économies en récession. En conséquence, les achats de technologies vont fortement diminuer, mais l’ampleur et la durée de ces ralentissements dépendront de l’approche de chaque pays pour gérer la pandémie, de leurs programmes de stabilisation économique et des conditions économiques et politiques préexistantes.

Forrester  prévoit que, en raison du coronavirus et des récessions qui en découlent, les dépenses technologiques au Royaume-Uni, en France et en Allemagne diminueront de 5 % à 7 % en 2020 par rapport au niveau de 2019 dans le cas le plus optimiste. Forrester prévoit également que le Royaume-Uni sera le plus vulnérable des trois pays, avec un déclin plus important en 2020 et une baisse continue, mais légèrement moins négative, de la croissance en 2021, tandis que la France et l’Allemagne sont plus susceptibles de connaître une reprise modeste en 2021.

Dans les trois pays, l’impact du coronavirus sur les dépenses technologiques variera en fonction de leur approche de la gestion de la pandémie, de leurs programmes de stabilisation économique et des conditions économiques et politiques préexistantes.

Les principales conclusions sont les suivantes:

Le Royaume-Uni

  • Le Royaume-Uni sera le plus touché avec un déclin technologique prévu dans le cadre du scénario le plus pessimiste de 9,3 % en 2020 et un déclin de 1,1 % en 2021.
  • Le Royaume-Uni est plus vulnérable en raison du retard pris par le pays dans sa réponse à la pandémie, de son programme problématique de tests et de ses programmes de soutien au revenu plus limités.
  • Le scénario le plus probable verra les ventes de matériel informatique chuter de 9 %, celles de matériel de communication de 11 % et les dépenses en logiciels de 10 %.

 France

  • La France sera le deuxième pays le plus touché en 2020 avec une baisse de 6,6 % des dépenses technologiques selon un scénario plus optimiste et plus probable. Le pays connaîtrait cependant la meilleure reprise avec une croissance de 6,3 % en 2021.
  • La relance sera probablement plus rapide en France qu’au Royaume-Uni en raison de sa réaction agressive au coronavirus, du soutien financier que son gouvernement a apporté aux entreprises et aux professionnels et de son solide filet de sécurité sociale, et de ses bilans d’entreprise antérieurs au COVID-19.
  • Selon le scénario le plus probable, les services de conseil en technologie chuteront de 7%, l’externalisation technologique de 7% et les logiciels et équipements de communication de 6%.

 Allemagne

  • L’Allemagne connaîtra un déclin moins important que le Royaume-Uni et la France en 2020, avec une baisse de 5,2 % des dépenses technologiques et aura un léger rebondissement de 4,1 % en 2021 en supposant que son économie commence à se redresser au troisième ou au quatrième trimestre 2020.
  • La relance de l’Allemagne sera favorisée par ses tests à la COVID-19 étendus, ses programmes renforcés de soutien à l’emploi et ses bilans commerciaux solides avant la COVID-19.
  • Le scénario le plus probable verra les ventes de matériel informatique chuter de 8 %, les services de conseil technologique de 6 % et les logiciels de 5 %.

« La COVID-19 a un impact significatif sur les dépenses et les budgets technologiques au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, le Royaume-Uni semblant être le plus durement touché en 2020 et au-delà », déclare Andrew Bartels, vice-président et analyste principal chez Forrester. « Un facteur clé de la réussite du rebondissement de l’économie et du marché technologique d’un pays dépend de la rapidité et de l’agressivité avec lesquelles il a agi pour contenir la propagation, ainsi que de son programme de stabilisation économique en place. »

Ressources :