#PrimeDay Les marques enregistrent un chiffre d’affaires de 64% en une journée !

69

#PrimeDay
L
es marques enregistrent un chiffre d’affaires de 64% en une journée !

Initié par Amazon, le Prime Day connaît un engouement grandissant et bénéficie à l’ensemble des retailers selon les résultats de la dernière étude CJ Affiliate.

Face à des soldes traditionnelles en déclin, notamment suite à la décision de la Chambre de Commerce visant à réduire leur durée (4 semaines à partir de 2019 contre 6 semaines actuellement), les retailers tentent de se renouveler afin d’attirer et fidéliser davantage les consommateurs. Outre les Black Friday, Cyber Monday et French Days, une nouvelle journée se fait petit à petit une place : le Prime Day.

En effet, selon la dernière étude de CJ Affiliate, spécialiste du marketing à la performance, les retailers participant au Prime Day ont enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 64 % et un volume de vente en progression de 38% entre le 16 et le 17 juillet 2017.

« Si la réputation du Black Friday et du Cyber Monday n’est plus à faire, les spécialistes du marketing devraient capitaliser sur le Prime Day qui n’est désormais plus un monopole d’Amazon », déclare Jules Bazley, Regional Vice President, Europe, CJ Affiliate. « Souvent, le mois de juillet est synonyme de grandes ventes pour de nombreuses marques, notamment grâce aux soldes d’été.  Néanmoins c’est au 16 juillet que revient la palme d’or en termes de rentabilité des ventes. Ainsi, si le Prime Day 2018 enregistre la même tendance que celles enregistrées en 2016 et 2017, ce nouveau phénomène est bien parti pour perdurer ! », ajoute-t-il.

Carton plein pour les univers « maison et jardin »

Traditionnellement, le Prime Day est associé à l’achat d’appareils électroniques tels que les smartphones, tablettes… Cependant, les dépenses liées à ces produits n’ont enregistré que 22% de hausse comparé, par exemple, aux ventes « maison et jardin » qui ont connu une croissance de 197% en volume de vente et 263% en chiffre d’affaires sur la période. Conclusion : le Prime Day s’empare d’univers inattendus et promet une expansion considérable dans les années à venir.

Par ailleurs, les produits destinés aux animaux domestiques connaissent également un véritable succès lors du Prime Day et constituent un capital de 200% de chiffre d’affaires et de 176 % des ventes.

L’interculturel : un enjeu de taille pour mieux appréhender sa « clientèle »

Afin de tirer plein profit du Prime Day, les marques doivent miser sur l’interculturel, enjeu non négligeable pour booster les ventes en cette journée connaissant le plus haut nombre de clics du mois sur les offres publicitaires (17 % en 2017 contre 14% en 2016). Cependant, si ce phénomène séduit tout public, que ce soit en Europe ou Outre-Atlantique, il ne se vit pas de la même manière.

L’étude CJ Affiliate révèle, en effet, que les Européens privilégient davantage la quantité que la qualité, constituant leurs paniers de divers articles à petit-prix. Les Américains préfèrent, quant à eux, se concentrer sur un nombre réduit d’articles haut-de-gamme.

A ce titre, le chiffres d’affaires des retailers européens ainsi que leur volume de ventes se sont élevés à 42% et 58% en 2017 contre 44% et 77% pour leurs homologues américains. Pour cause : les Américains préfèrent attendre les offres de dernière minute pour profiter des meilleures remises alors que les locataires du Vieux Continent préfèrent s’emparer des premières bonnes affaires !

« Les résultats de notre étude démontrent que l’ensemble des retailers ont réalisé des bénéfices directement liés au Prime Day. Connaitre les produits sollicités par le public, ses périodes d’achat clés,  ainsi que ses comportement de consommation est un préalable stratégique et crucial pour optimiser ses ventes. Seule une préparation en amont garantit de cibler avec acuité son audience et d’être en mesure de personnaliser son offre », conclut-il.