Quelles sont les nouvelles tendances en matière de souveraineté numérique et d’évolution des budgets IT ?

28

Les nouvelles tendances en matière de souveraineté numérique et d’évolution des budgets IT

T-Systems livre son rapport sur la souveraineté numérique et de l’évolution des budgets IT.

Invalidation du Privacy Shield : les DSI s’interrogent sur la nationalité de leur opérateur de Cloud

Parmi les DSI interrogés, 44 % déclarent utiliser un Cloud européen et 67 % un Cloud américain. À l’inverse, le Cloud chinois est encore très peu présent en France, utilisé par seulement 2 % des DSI interrogés.

Après le premier confinement en France et l’invalidation du Privacy Shield par la Cour de justice de l’Union européenne en juillet 2020, 44 % des DSI déclarent s’interroger sur la nationalité de leur opérateur de Cloud. Sur ce même sujet, 87 % des sondés se disent prêts à s’appuyer sur un Cloud européen quant ils sont seulement 27 % à opter pour un Cloud américain. Ils sont même une majorité, 91 %, à estimer important que leur opérateur de Cloud ne soit pas soumis au Patriot Act. 51% estiment d’ailleurs que l’invalidation du Patriot Shield a eu un impact sur leur gouvernance des données vis-à-vis des fournisseurs américains.

La souveraineté des données est donc plus que jamais un sujet d’actualité pour les DSI. Alors que le multi-Cloud devient la norme, seulement 20 % des DSI interrogés ont mis en place des règles de gouvernance pour ce type de configuration. La moitié des sondés (49 %) pensent cependant accélérer ou développer leur stratégie de multi-Cloud en se donnant les moyens de suivre finement les coûts. Les prestataires capables d’accompagner les DSI dans leur gestion multi-Cloud ont donc un rôle de conseil important.

Les DSI prêts à investir dans le développement du collaboratif et la cybersécurité

 Sans surprise, les budgets à la hausse concernent le développement du collaboratif pour 84 % des répondants et la cybersécurité pour 93 % d’entre eux. On note également que 73 % des DSI interrogés prévoient d’accélérer le développement du Cloud externalisé. Ces chiffres confortent les prévisions du Syntec Numérique qui estime dans son étude « Bilan 2020 et perspectives 2021 » une croissance du marché du Cloud de l’ordre de +12,2 %.

Parmi les investissements à la baisse, on peut noter une diminution des budgets associés au « staffing » (pour 42 % des sondés), à la R&D (31 %) et aux ERP (31 % également). Une tension donc sur les budgets, mais pas de coupe franche.