Qu’est-ce qui différencie une néo-banque d’une banque en ligne ?

65
Booking.com

Qu’est-ce qui différencie une néo-banque d’une banque en ligne ?

Par Pierre-Antoine Giraux, Directeur Marketing de la néo-banque Anytime

A l’heure du numérique, le modèle de la banque traditionnelle doit se réinventer pour s’adapter aux nouveaux usages de ses clients. Dans le milieu bancaire, la banque en ligne a été l’une des premières étapes de cette transformation, avant de voir arriver en France une nouvelle alternative : les néo-banques, aussi appelées “banques digitales”. Créées en 2009 aux Etats-Unis puis développées au Royaume-Uni, en Allemagne et dans l’Hexagone, les néo-banques ne sont pas des banques mais des établissements de paiement qui, en s’appuyant sur différentes technologies, proposent un panel de services à une clientèle toujours plus connectée. Mais alors, qu’est-ce qui différencie une néo-banque d’une banque en ligne ?

Leur nature : la banque ou l’établissement de paiement

Si leurs terminologies prêtent à confusion, la nature des banques en ligne et des néo-banques est différente.

Les banques en ligne sont des banques à proprement parler. En France, elles sont rattachées aux banques dites traditionnelles. Leur qualité de services et leur architecture technique sont donc les mêmes que celles des grands groupes dont elles dépendent. A contrario, les néo-banques ne sont pas toutes des banques mais des établissements de paiement. Elles ont construit leur architecture technique en ne partant de rien. Plus que des établissements de paiement, les néo-banques sont des FinTech, un terme anglais qui allie le mot Finance à Technologie. Les FinTech, ce sont ces start-ups qui bouleversent le monde classique de la finance, en s’appuyant sur les nouvelles technologies pour améliorer et simplifier l’usage de leurs clients.

En clair, les néo-banques, ce sont des agrégateurs de briques technologiques qui regroupent le meilleur des services dans chacun des domaines (design, expérience utilisateur, fonctionnalités, objets connectés, etc.).

Le support utilisateur : l’ordinateur ou le téléphone mobile

Les supports utilisateurs des banques en ligne et des néo-banques ne sont pas les mêmes.

Pour les utilisateurs des banques en ligne, les opérations s’effectuent principalement à partir d’un ordinateur, contrairement aux néo-banques qui concentrent leur utilisation sur une application mobile conçue pour répondre aux nouveaux besoins d’usage et de mobilité de leurs clients.

L’ouverture d’un compte : traditionnelle ou ultra simplifiée

Les modalités d’inscription sont également très différentes. Pour les banques en ligne, l’ouverture d’un compte se fait depuis un ordinateur. Comme pour n’importe quelle banque traditionnelle, un certain nombre de justificatifs sont demandés, notamment pour prouver ses conditions de revenus. De plus, la carte est généralement délivrée chez l’utilisateur sous certaines conditions.

Du côté des néo-banques, l’ouverture d’un compte se fait directement sur mobile, en quelques clics, sans condition de revenu et sans engagement. Ici, peu de documents sont nécessaires.

L’offre de services : multiple ou unique

Les banques en ligne et les néo-banques n’offrent pas le même type de services. Souvent rattachées à de grands groupes bancaires, les banques en ligne proposent à leurs clients des produits similaires à ceux des banques traditionnelles, comme l’ouverture d’un compte courant, la souscription à un crédit, les produits d’épargne et d’assurance ou encore la bourse. A contrario, l’offre opérée par les néo-banques actuelles est aujourd’hui souvent limitée au compte courant (du moins, pour l’instant).

Les fonctionnalités : classiques ou instantanées

Les fonctionnalités diffèrent aussi entre les banques en ligne et les néo-banques, ces dernières proposant des services numériques plus étendus que ceux offerts par les banques en ligne que ce soit pour les particuliers ou pour les professionnels.

Souvent rattachées à de grands groupes bancaires, les délais de services offerts par les banques en ligne sont les mêmes que ceux des banques traditionnelles. Pour les néo-banques, c’est l’immédiateté qui prévaut. Ici, les transactions bancaires prennent immédiatement effet. Pour effectuer ses virements, par exemple, il suffit de saisir le numéro de mobile du bénéficiaire. Dès qu’une transaction est effectuée, les utilisateurs sont informés en direct par une alerte SMS.

Pour résumer, les néo-banques mettent l’accent sur l’expérience client et sur les services non-bancaires, destinés à aider les utilisateurs dans leur quotidien. Instantanéité, simplicité d’utilisation, flexibilité, efficacité, sont les fers de lance de ces banques nouvelles générations. Alternative essentielle aux banques traditionnelles, les néo-banques souhaitent imposer une autre vision de la banque, plus proche de leurs clients et de leurs besoins.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE