Retour en entreprise : les challenges organisationnels et humains

46

Retour en entreprise : DRH, CEO, managers êtes-vous prêts ?

Une enquête Axys Consultants 
Depuis le 9 juin, l’allègement des règles du télétravail permet aux entreprises de préparer le retour progressif au présentiel. Mais les DRH, CEO et managers sont-ils prêts ?
Quels challenges organisationnels et humains
 les attendent ?
Ont-ils eu à gérer des démissions, et reconversions, à contrôler ou soutenir les salariés en télétravail ?
Que pensent-ils de la semaine de 4 jours
 ?
Quelques éléments de réponse avec un sondage effectué par Axys Consultants et Faber Content auprès de CEO, DRH et managers du 2 au 10 juin 2021 (183 répondants).
 
Le grand retour du présentiel
 
80 % des entreprises ont proposé à leurs salariés de revenir en présentiel
(intégralement ou partiellement) dès le 9 juin.
 
Pour 62 % des DRH, CEO et managers ce retour en présentiel n’a pas causé de surcroît de travail. Seulement 5 % estiment qu’il a été important et 33 %, léger.
 
Près de la moitié ont déjà terminé la phase de concertation avec les salariés et leurs représentants pour définir les modalités de la poursuite éventuelle du télétravail (nombre de jours…). Cette concertation est encore en cours pour 31 % d’entre elles et seulement 20 % n’en prévoient pas.
 
Les challenges du retour en présentiel bien maîtrisés
 
– 82 % des entreprises se déclarent prêtent à ce retour dans leurs locaux et les challenges sont bien maîtrisés :

76 % des entreprises sont prêtes à faire respecter les mesures sanitaires (port du masque…)

– 69 % se sont déjà organisées pour suivre le nouveau protocole sanitaire (distanciation physique d’au moins 1 mètre dans les espaces de travail…)

Le seul poste source de préoccupation est la révision des tranches horaires pour que la jauge du nombre de salariés pouvant être présents en même temps dans l’entreprise soit respectée :

– 38 % ont pu réviser ces tranches horaires, 42 % sont en train de la mettre en place et 20 % déclarent que ce sera très difficile à mener à bien

La nécessité de recréer une dynamique de travail et remotiver les salariés

Si l’organisation matérielle du retour en présentiel présente peu de difficultés, les DRH, CEO et managers estiment qu’il sera nécessaire d’intervenir sur le facteur humain.
Ils estiment qu’il faudra à :
  • 78 % : recréer une dynamique de travail
  • 78 % : remotiver les salariés
  • 73 % : recréer de la cohésion dans les équipes
  • 28 % : recruter
En conséquence, plus d’un quart des entreprises ont prévu des actions pour recréer du lien entre les équipes et 69 % envisagent de le faire. Seulement 4 % des répondants jugent que c’est inutile.
 
Les impacts de la pandémie : démissions et reconversions à gérer
 
Une année de télétravail partiel ou total a laissé des traces dans la gestion des ressources humaines :
  • 47 % ont eu à gérer quelques démissions dont 5 % en quantité importante 
  • 40 % : des demandes de reconversion dont 4 % en quantité importante
  • 34 % des demandes de mutations sur un autre site dont 7 % en quantité importante
Plus de soutien des salariés que de contrôle durant le télétravail
Seulement 4 % indiquent que leur entreprise a mis en place des moyens de contrôle du télétravail des salariés contre 80 % affirmant qu’il n’y en a pas eu (16 % ne sachant pas s’il en existe ou pas)
 
Les entreprises ont, en revanche pris des mesures pour aider leurs salariés :
  • 71 % ont fourni une aide matérielle pour travailler de chez soi (informatique, équipement de bureau…)
  • 64 % un soutien psychologique pour ceux qui se sentaient isolés
La semaine de 4 jours : une idée qui fait son chemin.
Concernant l’organisation des entreprises, la pandémie a sans conteste fait évoluer les mentalités. Le télétravail s’est généralisé et de nombreux salariés aspirent à ce qu’il perdure un ou plusieurs jours par semaine.
Certains CEO, DRH et managers sont même prêts à envisager la semaine de 4 jours :
  • 18 % : estiment que c’est une bonne idée
  • 42 % : une idée à tester
  • 40 % : jugent l’idée farfelue
Panel
  • CEO – gérant – DG – PDG : 19 %
  • DRH – responsable RH- managers de la fonction RH : 44 %
  • Managers (hors service RH) : 37 %
Taille de l’entreprise
  • moins de 50 salariés : 16 %
  • de 51 à 500 : 23 %
  • de 501 à 2000 : 23 %
  • Plus de 2000 : 38 %