Santé et web à l’heure de la désinformation

53

Santé : De la défiance à la confiance ?

 La Netscouade revient sur les dernières crises majeures de confiance sur les sujets de santé, nées sur le net

Dans un contexte sanitaire toujours plus incertain, les réseaux sociaux sont le théâtre de débats majeurs sur le sujet de la santé. Forte de son expertise sur le sujet, La Netscouade, agence digitale de communication corporate appartenant au groupe Open publie aujourd’hui son cahier de tendances sur le thème « Santé De la défiance à la confiance ? ».
Assiste-t-on à une crise de confiance généralisée autour de la santé ? Comment les acteurs de la santé peuvent recréer de la confiance ?
Et demain, la confiance dans le secteur de la santé mise en péril ?
Autant de questions auxquelles tente de répondre l’agence digitale dans ce cahier.

Santé et web à l’heure de la désinformation

 Selon une étude[1], la santé était en 2017, le thème le plus sujet à la désinformation avec + de 7,6 millions d’interactions sur Facebook. C’est également un sujet propice à la désinformation, comme le démontre encore la crise actuelle du COVID-19 au cours de laquelle des acteurs aussi différents que l’OMS, le gouvernement français, Facebook et Twitter ont tous cherché à mettre en place des dispositifs pour lutter contre la propagation de fake news…

 « La santé est la première priorité des Français et c’est un sujet très présent sur les réseaux sociaux, bien devant la politique par exemple. Le phénomène n’est pas nouveau, aujourd’hui les patients se renseignent, comparent, discutent en ligne de leur diagnostic, parfois avant même de consulter leur médecin. Cette situation fait de la santé un secteur particulièrement touché par le problème de la dégradation de la qualité de l’information sur le web, pouvant parfois conduire à une tension entre politiques de santé publique et choix individuels », indique Gauthier Auverlot, consultant chez La Netscouade.

 Levothyrox, vaccination, homéopathie : 3 polémiques sanitaires passées au crible

 Dans ce cahier de santé en résonance directe avec l’actualité, La Netscouade revient sur trois exemples récents que sont la crise du Levothyrox, le débat sur la vaccination et la polémique sur l’homéopathie. Pour chacun de ces cas, l’agence a ainsi analysé les mouvements d’opinion et les communautés qui se sont exprimées sur les réseaux sociaux afin d’établir des « standards de crise » et d’évaluer comment s’est construite et manifestée la défiance sur ces grands sujets liés à la santé. Elle revient également sur les premiers moments clés de la crise du Covid-19 avec deux exemples que sont la création d’une communauté d’opinion autour du Professeur Raoult ou encore la trajectoire d’une fausse information selon laquelle l’Institut Pasteur aurait inventé le Coronavirus.

 Le résultat de cette analyse est disponible dans un cahier de tendances visant à donner des pistes de réflexion et des clés pour mieux communiquer aux acteurs du secteur, qu’ils soient publics ou privés. Les comportements en ligne, les profils d’influenceurs dans la santé, les spécificités de chaque réseau et les bonnes pratiques y sont passés au crible pour tenter de répondre à la question : la confiance en santé est-elle mise en péril ?

Les grands enseignements de l’étude :

 – On assiste à une mutation de la consommation de l’information en ligne via la constitution de communautés sur les réseaux sociaux qui créent de nouvelles manières de s’informer chez les internautes.

 – Le fact-checking se positionne aujourd’hui comme une tendance durable au sein de l’univers médiatique lié à la santé.

 – Il existe un réel effet de ces phénomènes sur la relation de confiance entre acteurs “traditionnels” de la santé et citoyens-patients.

 – Transparence, écoute, inclusion sont les principes d’une communication renouvelée de la part des acteurs de la santé, qui doivent s’intégrer aux usages en ligne aujourd’hui.