Simplicité, graphique minimaliste … Threads séduit de plus en plus

89

Les 5 signaux qui montrent que Threads a de l’avenir

Selon Visibrain

Dans le paysage social media, le dernier réseau social de Meta fait du bruit et compte déjà plusieurs adeptes. Threads, officiellement lancé le 5 juillet 2023, séduit par sa simplicité d’inscription, par son graphisme minimaliste et aussi par sa ressemblance avec la plateforme d’Elon Musk. Mais, en tant que nouveau réseau social, quels sont les signes qui montrent qu’il a de beaux jours devant lui ?

Pour répondre à cette question, Visibrain, l’outil de veille des réseaux sociaux, dévoile son analyse des 5 dimensions prometteuses sur le long terme de Threads. L’occasion, pour Visibrain, de dévoiler son tout nouveau produit : le module de veille Threads. En effet, depuis maintenant une semaine, les communicants équipés de Visibrain peuvent veiller leur marque et leur secteur sur Threads. Ce nouveau module de veille rejoint la liste des nombreuses sources déjà disponibles sur la plateforme Visibrain (X, Facebook, Instagram, YouTube, TikTok, LinkedIn, la presse en ligne et les blogs)

Exemple de veille sur Threads avec Visibrain

1/ 130 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur Threads 

Meta, la société mère de Facebook, Instagram et WhatsApp a lancé début juillet 2023 sonnouveau réseau social aux allures de Twitter : Threads. Créé pour concurrencer la plateforme d’Elon Musk, il séduit rapidement. Verdict, le réseau compte au quatrième semestre 2023 plus de 130 millions d’utilisateurs mensuels.

Autre chiffre marquant sur son lancement : Mark Zuckerberg annonce avoir franchi la barre des 30 millions d’inscrits en moins de 7 heures suivant sa sortie.

2/ Les leaders d’opinion sont présents et actifs sur le réseau social de Meta

Rapidement, les personnalités publiques ont adopté le réseau social. Journalistes, figures politiques, artistes et sportifs sont désormais des utilisateurs de Threads. À l’image de Jean-Luc Mélenchon, qui compte aujourd’hui plus de 46 900 d’abonnés.

Le réseau social au logo en spiral attire également les personnalités de la sphère culturelle. Le footballeur Neymar (14 millions d’abonnés), les chanteuses Selena Gomez (13,1 millions d’abonnés) et Jennifer Lopez (8,2 millions d’abonnés) ou encore le clan Kardashian avec Kylie Jenner (11,4 millions d’abonnés abonnés) et Kim Kardashian (10,1 millions d’abonnés) figurent parmi les plus suivies.

3/ De nombreuses marques surfent sur Threads, avec une touche d’humour

 L’arrivée de ce réseau dans le paysage social media titille les marques, dont de nombreuses ont rapidement détecté le potentiel de Threads.

Plusieurs marques se distinguent lors de leur inscription, en employant l’humour avec brio. À commencer par Ikea, le roi des meubles, à la recherche de la notice du réseau social. Du côté des fast food, Burger King s’amuse de son concurrent McDonald’s en s’interrogeant sur leur absence. Decathlon opte pour l’ironie en saluant la ressemblance avec Twitter lors de sa première publication.

5/ La puissance de Meta derrière le réseau social Threads

La plateforme bénéficie de l’expertise du groupe Meta. L’expert en social data science, Florent Lefebvre, l’atteste « Threads a une force de frappe qu’aucun réseau social émergent n’a pour l’instant : infrastructure basée sur Instagram, anciens employés de Twitter, service développement marketing et capitaux financiers provenant de Meta… »

Il complète ses propos par : « Il ne lui a suffi que de quelques jours pour écraser les réseaux sociaux émergents tels que Mastodon, Bluesky ou Hive Social ».

5/ L’importance de veiller Threads en tant que marque à l’heure des bad buzz récurrents

Le constat est limpide : en 2024, les crises peuvent survenir sur tous les réseaux sociaux. En témoigne le premier bad buzz né et relayé sur LinkedIn, avec la crise Lydia.  Threads peut donc, à l’avenir, représenter une source de risque pour les marques.

Dans ce contexte d’enjeux réputationnels, Visibrain annonce la sortie de son module de veille Threads pour accompagner les marques au quotidien en leur permettant de protéger leur image de marque et de détecter les opportunités de communication.