Etude : 40% des utilisateurs en France ont vu leurs comptes de réseaux sociaux compromis

26

D’après une nouvelle étude de l’Alliance FIDO, 45% des utilisateurs dans le monde de réseaux sociaux ont été victimes d’arnaques 

 L’Alliance FIDO dévoile une nouvelle étude révélant que 40% des utilisateurs en France (45% dans le monde) ont vu leurs comptes de réseaux sociaux compromis ou connaissent un proche à qui cela est arrivé. Cette étude révèle également que 61% des personnes interrogées en France (58% dans le monde) pensent en premier à la protection de leur téléphone (devant les autres appareils – ordinateur portable, tablette…) lorsqu’il s’agit de la sécurité de leurs comptes sur les réseaux sociaux.

Les résultats révèlent l’ampleur du problème en France suite à plusieurs attaques ciblant les comptes de médias sociaux de personnalités très en vue au cours des derniers mois, tels qu’Elon Musk ou encore Bill Gates. L’étude montre que ces attaques ne sont pas limitées aux personnes les plus en vue.

Malgré cela, l’étude de l’Alliance FIDO montre que les piratages des réseaux sociaux n’incitent pas nécessairement les utilisateurs à prendre des mesures de sécurité. 41% des répondants français affirment ne pas renforcer la sécurité de leurs comptes de réseaux sociaux lorsqu’ils voient des célébrités, des politiciens ou de grandes entreprises piratées, mais ont l’impression qu’ils devraient le faire.

“On pourrait croire que les personnalités connues et avec beaucoup d’abonnés sont les seules cibles, mais nos recherches montrent qu’un nombre beaucoup plus important de personnes ont été touchées”, affirme Andrew Shikiar, directeur exécutif de l’Alliance FIDO. “Les comptes de réseaux sociaux sont des cibles de choix, car ils contiennent une grande quantité d’informations personnelles identifiables des utilisateurs. Pourtant, notre étude montre un décalage entre la nécessité de renforcer la sécurité des comptes de médias sociaux et la volonté d’agir des utilisateurs.”

L’étude de l’Alliance FIDO révèle un manque important de sensibilisation et une négligence à l’égard des technologies d’authentification à deux facteurs proposées par les fournisseurs de services de médias sociaux. 29% des répondants français (26% au niveau monde) ont déclaré ne pas connaître ou utiliser ces technologies. De même, 18% des français interrogés (15% au niveau monde) ont déclaré qu’elles aimeraient renforcer la sécurité de leurs comptes mais qu’elles ne savaient pas comment faire. Une autre conclusion qui met en évidence le manque de compréhension ou de sensibilisation à ces questions est le fait que 4 personnes sur 10 n’étaient pas en mesure de déterminer si elles pensaient être vulnérables ou non à un piratage de leurs réseaux sociaux.

Pour ceux qui ont pris des mesures pour mieux sécuriser leurs comptes de réseaux sociaux, la création d’un mot de passe plus fort a été la méthode la plus populaire pour 44% des répondants français (50% au niveau monde), ce qui les laisse encore vulnérables à certaines des attaques les plus courantes et les plus efficaces, comme le phishing.

« L’étude nous montre que les consommateurs ne sont généralement pas conscients de la manière d’évaluer leur propre risque d’être victime d’un piratage des réseaux sociaux et des mesures à prendre pour protéger au mieux leurs comptes. » ajoute Andrew Shikiar. « Les plateformes comme Twitter et Facebook ont mis à disposition des utilisateurs des options de sécurité beaucoup plus fiables. Les utilisateurs doivent simplement savoir quelles sont ces options, à quel point elles sont faciles à utiliser et comment les activer. »

L’Alliance FIDO recommande aux consommateurs de prendre les mesures suivantes pour renforcer la sécurité de leurs comptes sur les réseaux sociaux :

  • Toutes les plateformes proposent des options d’authentification double facteur via un mot de passe à usage unique. Lorsque celle-ci est activée, un code SMS est envoyé à l’utilisateur pour qu’il soit saisi lors de la connexion. Néanmoins, cela ne protège pas du phishing, les comptes sont donc toujours vulnérables.
  • Pour une sécurité maximale, envisagez une clé de sécurité FIDO physique. Les clés de sécurité FIDO sont de petits dispositifs de sécurité portables qui se connectent à un téléphone ou un ordinateur via USB, Bluetooth ou NFC. Le simple fait de toucher ce dispositif lors de la connexion protège les comptes contre une attaque ciblée dans 100 % des cas. La plupart des réseaux sociaux, y compris Twitter et Facebook, offrent la possibilité d’activer les clés de sécurité FIDO pour l’accès mobile et sur desktop.

Depuis sa création, l’Alliance FIDO a établi des spécifications techniques qui sont aujourd’hui le standard de confiance pour l’authentification des utilisateurs sur les appareils et les navigateurs Web utilisés chaque jour. Ces méthodes simples mais sûres suppriment la dépendance aux mots de passe et permettent d’inverser la tendance dans la lutte du secteur contre les violations de données et le vol d’informations d’identification. En 2020, l’Alliance a lancé loginwithFIDO.com, un site destiné à informer les consommateurs sur les technologies d’authentification FIDO disponibles pour les aider à sécuriser leurs processus d’authentification.