Quand la machine à café vient à manquer, il faut recréer de la e-convivialité pour conserver le lien social

42

ÉTUDE SLACK : 46% des travailleurs français estiment que la COVID les a rapprochés de leurs collègues, même en télétravail

Afin de mieux comprendre comment communiquent et collaborent les employés en télétravail, Slack a souhaité en savoir plus sur les changements qui ont eu lieu depuis un an, en particulier sur les comportements vis-à-vis des e-mails, des emoji et des outils collaboratifs. Pour cela, la pépite californienne a mandaté l’institut de sondage OnePoll afin de conduire une vaste enquête dans plusieurs pays (USA, Allemagne, UK, France) dont plus 1 000 salariés français en télétravail, afin d’analyser ces transformations.
Voilà les principales conclusions pour la France.

Les principaux points à retenir :
  • 66% des sondés utilisent des emoji dans leurs échanges avec leurs collègues 
  • 55% des répondants ne souhaitent pas revenir à l’organisation pré-Covid.
  • 59% d’entre eux ont déclaré que l’utilisation d’emoji leur a permis de se sentir plus proches de leurs collègues
  • L’emoji 👍 (pouce) est le plus populaire (45%) 
  • près d’un tiers des sondés (31%) ont déclaré que l’e-mail complique la priorisation de leurs tâches professionnelles et qu’ils se sentent moins proches de leurs collègues lorsqu’ils communiquent par e-mail (24%)
  • 6 français sur 10 indiquent que leur entreprise a adopté de nouveaux outils de communication et de messagerie depuis mars 2020 et dans l’ensemble, ceux-ci sont plus intuitifs (50%)

Le travail hybride a entraîné un changement des modes de communication

Le travail hydride va de pair avec des modes de communication plus ouverts, plus horizontaux et plus participatifs. Un tiers des personnes interrogées (33%) ont déclaré qu’il est plus facile de communiquer avec leurs collègues depuis qu’elles travaillent à distance. Les emoji y sont pour beaucoup. En effet, 59% ont déclaré que l’utilisation des emoji leur a permis de se sentir plus proches de leurs collaborateurs. 
 
Une baisse des règles de ponctuation
Seules 28% des personnes interrogées, lorsqu’elles envoient des messages à leurs collègues, ont déclaré qu’elles utilisent « toujours » une ponctuation correcte, et 36% “souvent”.
 
Contrebalancé par une augmentation des emoji
A contrario, 66% des sondés utilisent des emoji dans leurs échanges avec leurs collègues (“tout le temps”: 10% / “souvent”: 28% / “Parfois”: 28%). Signe d’une plus forte adoption par les nouvelles générations, ce chiffre grimpe à 75% chez les 18-24 ans.
L’enquête montre que les GIF sont un peu moins utilisés, avec respectivement 37% sur l’ensemble du panel, et 49% parmi les 18-24 ans.
 
Bien que parfois décrié par la génération Z, l’emoji « rire pleurer » (ou visage avec des larmes de joie) est pourtant dans le top 3 des emojis les plus populaires par les télétravailleurs français interrogés.
 
Top 15 des emoji les plus populaires chez les télétravailleurs français : 
  1. Thumbs up 👍 (45%) 
  2. Face with tears of joy 😂 (36%) 
  3. Winking face 😉 (34%)
  4. Blushing face with smiling eyes 😊 (30%) 
  5. Rolling on the floor laughing 🤣 (28%) 
  6. OK hand sign 👌 (27%)
  7. Grinning face 😁 (26%) 
  8. Clapping hands 👏 (21%) 
  9. Smiling face  (20%) 
  10. Thinking face 🤔 (17%) 
  11. Laughing face 😆 (16%)
  12. Arm muscle 💪 (14%)
  13. Prayer hands 🙏 (13%) 
  14. Smiling face with sweat 😅 (12%) 
  15. Winking face with a kiss 😘 (12%) 
A noter : l’emoji Fire 🔥 n’est utilisé que par 3% du panel, mais son usage monte à 10% chez les 18-24 ans.
 
L’essor de la e-convivialité
Le travail à distance risque de réduire le nombre d’interactions et donc de créer un sentiment de solitude. Quand la machine à café vient à manquer, il faut recréer de la e-convivialité pour  conserver le lien social et  la dynamique d’équipe.
 
Pour preuve, l’enquête a révélé que 46% des répondants ont ressenti des sentiments accrus de solidarité et de connexion avec leurs collègues depuis le début de la pandémie. Parmi les habitudes prises depuis le confinement, 3 télétravailleurs français sur 10 ont des contacts téléphoniques plus réguliers avec leurs clients (41% des 18-24 ans) et 23% pensent maintenir ce relationnel hors crise sanitaire, notamment grâce à des formes de communication moins formelles.
 
L’attrait pour les nouvelles applications de messagerie d’entreprise
L’enquête révèle ainsi que plus d’un répondant sur deux (51%) a fait l’effort d’avoir recours à une des nouvelles applications de messagerie d’entreprise, au téléphone ou à la  vidéoconférence, plutôt que d’utiliser l’e-mail, afin d’instaurer un contact plus personnel. Cultiver le sentiment d’appartenance est un enjeu stratégique pour l’entreprise. 
 
Vers la fin du métro, bureau, dodo ? 
L’étude montre que les évolutions dans l’univers professionnel qui sont à l’œuvre depuis un an sont là pour durer : la majorité des sondés (55%) ne souhaitent pas revenir à l’environnement du travail pré-Covid. Exit les “répondre à tous”, les horaires de bureaux figés à 9h-17h 5 jours sur 7 et aux transports quotidiens. Seuls 17% y sont favorables. 
 
La fin de l’e-mail ?
Si l’email n’a pas encore tiré sa révérence, sa popularité est en net déclin. En effet, près d’un tiers des répondants (31%) ont déclaré que l’usage des e-mails rendait plus difficile la hiérarchisation de leurs tâches et 24% ont déclaré se sentir moins proches de leurs collègues lorsqu’ils communiquent par e-mail. Autre signe de leur impopularité croissante, 31% des sondés ont déclaré qu’ils se sentent « importunés » chaque fois qu’ils reçoivent un nouvel e-mail, le principal motif mentionné étant que le courriel est un moyen de communication trop formel et contraignant pour 36% d’entre eux. 
 
Le plébiscite du télétravail 
Les Français apprécient le télétravail, et y voient de nombreux avantages : pour 63% des personnes interrogées, l’absence de trajet quotidien concourt à une meilleure qualité de vie, 53% apprécient de pouvoir porter des vêtements confortables à la maison tout en travaillant et 50% plébiscitent la flexibilité apporté par cette nouvelle organisation qui les rend plus efficace et plus productif. A noter que ce chiffre monte à 63% pour les personnes en poste depuis moins d’un an. Plus anecdotique, 21% des répondants indiquent que cela leur permet de passer plus de temps avec leur animal de compagnie.
 
Pour aller plus loin :