Etude Linkedin : sur l’industrie en France et la transformation digitale du secteur

159

L’industrie en France et la transformation digitale du secteur

À l’occasion de la 5ème édition de BIG, l’évènement annuel de bpifrance, Fabienne Arata, Country Manager de LinkedIn France, présente le rapport de LinkedIn sur l’industrie en France, en présence d’Agnès Pannier- Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances. Les enseignements de cette étude réalisée pour le ministère de l’Economie et des Finances sont issus d’un Economic Graph, cartographie digitale de l’emploi et des compétences, réalisée à partir des données chiffrées Linkedin sur 5 secteurs clés. Le rapport met notamment en lumière les professions émergentes de l’industrie et les compétences recherchées. Il révèle ainsi la digitalisation d’un secteur de plus en plus attractif.

« Notre étude livre un portrait de l’industrie en France, et permet d’alimenter les réflexions sur des thèmes structurants qui concernent l’avenir de l’industrie : évolution des métiers et des compétences, attractivité du secteur industriel, ou encore la parité », d’après Fabienne Arata, Country Manager de LinkedIn France. « Les dynamiques d’emploi dans l’industrie reflètent sa profonde mutation et son attractivité. C’est un secteur résolument tourné vers l’avenir qui constitue un levier de croissance économique considérable. »

Une industrie qui recrute: plus de 340 000 offres d’emplois dans les 5 secteurs industriels clés au deuxième trimestre 2019
Le rapport se focalise sur 5 secteurs industriels clés : industrie manufacturière, biens de consommation, logiciels et services informatiques, matériel et réseaux, secteur énergétique et minier. Pour ces 5 catégories, il recense un total de 341 000 offres d’emploi proposées sur LinkedIn au cours du deuxième trimestre 2019. Ce chiffre montre à quel point l’industrie a vocation à constituer un vivier d’embauches dans les années et décennies à venir en France.

Les professions émergentes dans l’industrie: des métiers liés aux nouvelles technologies mais aussi aux ressources humaines et à la vente.
Des tendances communes aux 5 secteurs se dégagent, notamment la prépondérance des professions émergentes liées aux nouvelles technologies (IA, analyse et protection des données, etc…), à la gestion des ressources humaines et enfin à la relation clients et à la vente.

De façon générale, ces tendances sont valables tant pour les hommes que pour les femmes. Cependant, quelques différences subsistent. Par exemple, dans l’industrie manufacturière, les femmes exercent plutôt des métiers liés à l’analyse des données et à la conception de l’expérience utilisateur, tandis que les hommes exercent plutôt des métiers liés à l’intelligence artificielle et à la cyber-sécurité.

Des compétences hautement transférables

Le rapport met en avant la présence d’un grand nombre de langages de programmation et d’autres outils numériques et analytiques. Ces outils étant présents dans les différentes industries, il est possible d’affirmer que les compétences associées aux professions émergentes sont hautement transférables et permettent aux professionnels de donner une nouvelle orientation à leur carrière dans une multitude d’industries.

Un ratio hommes/femmes qui s’approche de la parité, sauf dans l’industrie des logiciels et services informatiques
En examinant la distribution des professions émergentes entre les membres LinkedIn hommes et femmes dans chacune des cinq industries clés, le ratio hommes/femmes s’approche de la parité, à l’exception cependant de l’industrie des logiciels et services informatiques. Ainsi, le rapport y soulève un écart très important dans la parité hommes/femmes : 68% des professions considérées comme émergentes sont exercées par les hommes et seulement 32% par les femmes.

Le niveau de formation ne constitue pas un obstacle

Le fait que parmi les professionnels des métiers émergents le nombre de bacheliers soit relativement plus élevé et celui des masters relativement moins élevé semble suggérer que le niveau de formation atteint ne constitue pas un obstacle à l’entrée dans une profession émergente.

L’industrie des biens de consommation se démarque avec des opportunités d’accéder aux métiers émergents quelque soit le niveau de diplôme.


Quant à l’industrie des logiciels et services informatiques, les emplois émergents présentent des niveaux de formation plus élevés que dans les autres industries.

Méthodologie :

Pour réaliser ce rapport, LinkedIn a établi une cartographie de l’évolution des métiers et compétences en analysant les profils de ses membres en France.
L’analyse porte sur 5 industries clés : industrie manufacturière, biens de consommation, logiciels et services informatiques, matériel et réseaux, énergie et mines. Seules des données agrégées et rendues anonymes sont utilisées.

LAISSER UN COMMENTAIRE