FLEET – La nouvelle fonctionnalité de Twitter : utile ou pas ?

641

FLEET
La nouvelle fonctionnalité de Twitter : utile ou pas ?

Et si les réseaux sociaux s’uniformisaient ?
Après Linkedin et l’apparition de ses stories, voici Fleet chez Twitter. Des stories qui s’inspirent d’Instagram. Une approche plus ludique pour faciliter la conversation sur Twitter.Qu’apporte cette nouvelle fonctionnalité ?
Le caractère éphémère est-il important ?
Va t-on vers une émergence de nouvelles communautés ?Est-ce vraiment utile ?
Les réactions de Jonathan Chan et de Camille Jourdain de La Brigade du Web

MDW : Fleet est la nouvelle fonctionnalité sur Twitter qui permet de publier pendant 24.00 des photos, des vidéos, ou des posts d’un autre compte. Jonathan, Camille, quelle est votre opinion sur Fleet ?  

Jonathan : En installant les Fleets, Twitter comble ses lacunes en ajoutant une  dimension horizontale à son réseau social. Il s’agit d’une autre manière de consommer du contenu.
Contrairement au fil classique de Twitter où les utilisateurs scrollent à la verticale et dispose d’un mode de diffusion algorithmique fonctionnant à base de retweets et de likes, a pour conséquence d’avoir un biais sur le comportement des utilisateurs.  Leurs interactions se font dans la sphère publique et vont se comporter en prenant position ou en étant dans la démagogie dans le but de générer des engagements. Il s’agit d’une critique formulée à l’encontre de Twitter qui est jugé clivant où chacun des comptes ne s’entendent plus et ne répondent plus en cas d’avis contraire par peur d’une atteinte de réputation de leur compte.

Au contraire, le fonctionnement des Fleets surfe sur la tendance des messageries instantanées en intégrant une dimension horizontale au sens propre comme au figuré (à part l’affichage qui est uniquement mobile et donc vertical). Les utilisateurs vont passer d’un Fleet d’une personne à partir d’un sweep vers la gauche ou la droite.
La captation d’un Fleet est également différente puisque l’audience est plus exclusive et rétive puisque non seulement le Fleet prend toute la largeur l’écran alors que l’espace d’un tweet est partagé par d’autres comptes, de plus les utilisateurs restent dans les Stories de l’utilisateur, ce qui signifie qu’il peut prendre le temps de développer un storytelling.
Enfin, c’est une dimension horizontale par la manière d’interagir qui se fait à travers les messages privés, une fonctionnalité qui a pas mal de succès par son caractère plus discret où nous pouvons dialoguer de manière apaisée.

 Camille : Le format a été testé par Twitter dans différents pays (Brésil, Inde, Italie, Japon…) avant d’arriver en France. Les Fleets ont intéressé les premiers utilisateurs et comme Twitter est à leur écoute, il était logique de les rendre accessibles à tous. Les Fleets ont effectivement permis de générer plus de publications lors de ces tests tout en facilitant l’accès aux conversations. C’est pourquoi la plateforme a décidé de les lancer partout dans le monde. Je pense que les Fleets peuvent apporter quelque chose de différent, c’est une autre manière de consommer du contenu. Ils peuvent aussi enlever une certaine pression liée aux likes, inciter à une diffusion plus authentique, générer plus de conversations et peut être lutter également contre les discours de haine de plus en plus présents sur les réseaux sociaux.

MDW : Les stories inspirent de plus en plus les plates-formes de médias sociaux, assiste t-on à une uniformisation ?

 Jonathan : L’écosystème des réseaux sociaux évoluent rapidement avec une audience qui peut se transférer d’un réseau social à l’autre en un rien de temps. Qui aurait parié sur l’émergence de TikTok, il y a 3 ans ?

Il s’agit donc d’une course à l’audience effrénée où il est plus facile et rentable d’opter pour une innovation incrémentale via la copie et l’amélioration qu’une innovation de rupture.
Elle est amplifiée par le fait que les utilisateurs ont développé une amnésie globale face à cette avalanche de nouveauté où la raison du plus fort l’emporte.
A part chez les professionnels des réseaux sociaux, qui se souvient encore qu’Instagram a copié les Stories sur Snapchat ?
L’uniformisation est donc le résultat d’un phénomène naturel qui marque le passage d’un marché mature.

Camille : Depuis 2013, nous assistons effectivement à une forme d’uniformisation de l’écosystème Social Media avec ces stories. Le format marche fort, c’est bien normal de le voir un peu partout. Selon moi, cette horizontalité manquait vraiment à Twitter. L’arrivée des Fleets est une bonne nouvelle mais nous pouvons regretter le manque d’innovation. J’espère que Twitter fera évoluer le format et se démarquera des autres plateformes. Pour l’instant, nous sommes très loin des possibilités créatives et interactives proposées par Instagram avec ses stories. Je sais que les équipes sont à l’écoute des utilisateurs, nous pouvons donc imaginer l’arrivée de nouvelles fonctionnalités dans les mois à venir.

MDW : Le caractère éphémère apporte-t-il quelque chose de plus  ?

 Jonathan : J’aurais répondu positivement s’ils concernaient les autres réseaux sociaux comme sur Facebook ou LinkedIn mais ce n’est pas le cas pour Twitter qui est un réseau social « nerveux » avec une faible durée de vie des tweets d’une durée de vie quelques heures.
Paradoxalement, les Fleets ont même une durée de vie supérieure que les tweets en question.
Cependant, ce caractère éphémère va engendrer un essor de création et de liberté de parole, l’audience est souvent plus indulgente dans la production de Stories où l’authenticité prime. En parallèle, seule votre audience voit les Fleets dans le fil d’actualité, ce qui amène un espace plus sécurisant pour s’exprimer et donner un avis complémentaire à vos tweets sans la crainte de se faire « allumer » par certaines personnes surtout quand un tweet devient populaire.

Camille : Le format n’est en réalité que partiellement éphémère parce que les plateformes gardent tous ces contenus sur leurs serveurs et il est possible de partager les Fleets sur Twitter ou ailleurs en faisant des screens.
Au-delà de ça, je dirai que les entreprises ont tout intérêt à utiliser les Fleets et leur caractère éphémère pour entretenir un lien plus intime avec leurs followers. Elles ont par exemple la possibilité de leurs donner un rendez-vous pour suivre une annonce qui doit avoir lieu dans les heures qui suivent et réaliser un teasing. Autre idée plus commerciale : promouvoir une offre à durée limitée ou donner accès à un contenu pendant une journée. Même si ces contenus sont visibles pendant 24h, investir dans ces derniers n’est clairement pas une perte de temps.

MDW : Fleet va t-il permettre l’émergence de nouvelles communautés jusqu’ici peu à l’aise sur Twitter ? 

Jonathan : A court-terme, je ne crois pas que les Fleets serviront à générer de nouvelles communautés. Je pense plutôt qu’il s’agit d’un formidable moyen de fidéliser votre communauté à travers les interactions et les discussions.
En guise d’exemple, mon premier Fleet a généré environ 80 messages privés soit plus de demandes en une journée qu’en deux mois d’activité, ce qui démontre la capacité des Fleets à générer de la conversation qui est une valeur revendiquée par Twitter.
A moyen & long terme, il faudrait que Twitter arrive à développer d’autres fonctionnalités complémentaires pour dissocier l’usage des Fleets et des tweets car à l’heure actuelle, je ne recense qu’une fonctionnalité qui est le tweet cliquable, il ressemble beaucoup à un Instagram-lite.

Twitter devrait améliorer les personnalisations possibles au Fleet au niveau des polices et des fonds, ajouter des indicateurs pour donner des insights aux créateurs de contenu et enfin ajouter des fonctionnalités d’interaction comme les fenêtres pour donner place à des conversations ou bien des quizz pour que les Fleets soient des espaces à part entière.

Camille : Si nous faisons le parallèle avec les Stories sur Instagram, je pense que le format peut s’imposer dans le temps sous certaines conditions. Aujourd’hui, de plus en plus de comptes Instagram n’alimentent plus ou beaucoup moins leur feed et publient uniquement des Stories. Quelques années après leur lancement, les Stories se sont clairement imposées sur Instagram.

Revenons à Twitter, je pense que les Fleets complètent bien les tweets. Cependant, les tweetos trouveront peut être un intérêt majeur aux Fleets et décideront de mettre de côté les tweets traditionnels. Nous n’en sommes pas encore là, il va falloir surveiller les usages mais tout est possible!

MDW : En conclusion Fleet est-ce vraiment utile ?

Jonathan : Pour le moment, les Fleets ne sont guère utiles car Twitter n’a pas apporté de réelle nouveauté par rapport aux autres réseaux sociaux.
J’ai réalisé un sondage lors de la sortie des Fleets et plus de 4 personnes sur 5 estiment qu’il s’agit d’une mauvaise idée, ce qui représente une grosse proportion même si nous savons que les Français sont réfractaires.

Twitter a fait une erreur en sortant les Fleets sans une fonctionnalité différenciante à part les tweets cliquables alors que nous avons qu’une seule opportunité pour faire une bonne impression et se faire adopter par les utilisateurs.

Ce qu’il faut comprendre est que les utilisateurs propres ne suffiront pas à pousser cette fonctionnalité surtout s’il commence avec une forte proportion de désapprobation. A Twitter de s’ajuster en écoutant les retours des utilisateurs, de nommer des ambassadeurs pour pousser les Fleets et bien sûr de sortir constamment des fonctionnalités pour rattraper le coup.

Camille : Pour l’instant, les tweetos critiquent énormément les Fleets et se posent la question de leur utilité. D’autres vont même plus loin en menaçant de quitter la plateforme à cause de la ressemblance avec Instagram.
Nous venons d’ailleurs d’assister à un phénomène similaire avec les utilisateurs d’Instagram lors de sa dernière mise à jour. Une nouvelle interface a été proposée avec une meilleure intégration des Reels et de Shop via des onglets dédiés.

Ce n’est pas un phénomène nouveau sur les réseaux sociaux. D’après moi, les Fleets apportent quelque chose de différent sur Twitter.
Nous allons tous apprendre à apprécier ce format avec le temps.
https://twitter.com/camillejourdain/status/1329527291312017409