Les profils IT sont-ils courtisés par les employeurs ?

63

Baromètre FED IT PULSE
Evolution du marché de l’emploi IT

Les profils IT sont-ils courtisés par les employeurs ? Comment trouvent-ils et choisissent-ils leur poste. 150 profils en IT (développement, infrastructure et décisionnel) livrent leur point de vue sur l’évolution du marché de l’emploi.

Fed IT, le cabinet de recrutement spécialisé dans les métiers de l’informatique (Développement, Infrastructure et Décisionnel) a interrogé 150 professionnels pour recueillir leurs perceptions du marché de l’emploi. Ce baromètre réalisé entre juillet et novembre 2018, constitue la deuxième édition du« FED IT PULSE » dont l’objectif est d’évaluer chaque année l’état et les tendances du marché de l’emploi IT. Ses enseignements sont précieux pour les recruteurs.

La rémunération et l’intérêt des missions à parts égales dans le choix du poste
La plupart des candidats favorise la rémunération (57 %) et l’intérêt des missions proposées par l’entreprise (56 %) pour choisir leur futur poste. Près d’un tiers est sensible aux perspectives d’évolution (29,41 %) comme à l’ambiance de travail (29,41 %) et aux valeurs de l’entreprise/politique managériale (28,68 %). Le critère financier, bien qu’arrivant au premier plan, n’est donc pas le seul à attirer les candidats.

Les Entreprises de Services Numériques (ESN, ex. SSII) attirent les candidats, mais…
Un peu plus de la moitié des répondants seraient intéressés pas un poste dans une ESN (54 %). Ces organisations restent toujours une expérience intéressante aux yeux des profils IT. Pour les autres, ils indiquent ne pas être attirés du fait principalement du manque de considération (39 %) mais aussi des missions proposées (26 %) et de la rémunération (16 %). Des enseignements précieux pour les recruteurs de ces organisations.

Répondre à l’offre d’une entreprise ou faire appel à un cabinet de recrutement : les deux leviers principaux pour se faire recruter
Contrairement à une idée reçue, seulement 5 % des candidats ont trouvé leur emploi viala cooptation. Pour se faire recruter, la réponse à une annonce est le moyen le plus courant (31 %), puis vient le recours à un cabinet de recrutement (23 %) ou encore à son réseau personnel ou professionnel (20 %)