Comment les marques peuvent-elles pénétrer le marché de l’ #eCOMMERCE en Chine ?

270

Comment les marques peuvent-elles pénétrer le marché du commerce électronique chinois représentant 800 milliards de dollars ?

Voici cinq façons de s’y prendre selon Profitero

Selon les résultats de l’entreprise d’analyse de commerce électronique Profitero, les marques occidentales de santé et de beauté concurrencent avec succès les marques asiatiques locales sur le marché du commerce électronique chinois qui s’élève à 800 milliards de dollars.  Ceci est particulièrement vrai dans la catégorie des démaquillants où les produits de la marque française Bioderma et de la marque américaine Maybelline représentent trois des quatre produits les plus vendus sur le plus grand site de vente en ligne en Chine, Tmall. Cependant, dans la catégorie des dentifrices, une seule marque occidentale – Colgate – bénéficie d’un produit parmi les cinq meilleures ventes.

Angela Liu, director of strategy & insight chez Profitero en Chine, explique: « La Chine est l’un des marchés les plus lucratifs pour les marques de consommation mondiales, mais c’est aussi l’un des plus difficiles. Avec plus d’internautes que dans n’importe quel autre pays, la Chine est le marché du commerce électronique le plus important et le plus dynamique au monde, notamment grâce à l’adoption rapide des services mobiles. D’énormes opportunités attendent les marques préparées à conquérir les consommateurs chinois, à s’adapter aux nuances du marché local et à mettre en place des stratégies adaptées à un environnement de commerce électronique dynamique et mobile. »

Voici les cinq moyens clés pour les marques de démarrer sur le marché chinois du commerce électronique, selon Profitero:

1. Mettre en place en priorité une stratégie mobile. Le téléphone mobile a un effet transformateur sur les achats en ligne dans le monde entier, mais en Chine, son impact ne peut tout simplement pas être ignoré. Selon McKinsey, plus de 95% des consommateurs chinois utilisant le numérique sont sur un appareil mobile, tandis que 72% des transactions d’achats en ligne ont été effectuées sur des appareils mobiles au troisième trimestre 2016, contre 48% au premier trimestre 2015, selon iResearch Consulting Group.

Avec le mobile qui est maintenant la façon dominante d’acheter, les marques doivent optimiser leur contenu en conséquence. Cela signifie qu’elles doivent utiliser des titres et des descriptions de produits plus courts, des mots clés accrocheurs et des images à chargement rapide avec des caractéristiques et des avantages clairement visibles.

2. Testez Tmall et JD.com. Pour les marques qui cherchent à tester le marché chinois, assurez-vous d’utiliser l’un de ces deux e-tailers. Ensemble, Tmall et JD.comcaptent 83% des ventes en ligne en Chine. Ce sont les seuls qui comptent – du moins pour le moment. Avoir une vitrine phare sur Tmall est un must-have pour une marque à l’étranger.

3. Assurer des évaluations et des avis authentiques. Les évaluations et les avis générés par les consommateurs ont beaucoup de poids auprès des consommateurs chinois. La base de ce sentiment général provient en grande partie des expériences défavorables que de nombreux consommateurs chinois ont eues avec Alibaba, Taoba, qui ont acquis une réputation (vraie ou non) liée à la distribution de faux produits. Les marques doivent prendre en compte ce scepticisme inhérent parmi les acheteurs chinois et travailler beaucoup plus dur pour surveiller les critiques et avis négatifs et s’assurer que les évaluations et avis sont authentiques.

4. Tirez parti des festivals saisonniers et commerciaux. Singles ‘Day est le plus grand événement de shopping en ligne dans le monde. Il a été lancé en 2009 par le géant du commerce électronique chinois Alibaba comme l’un moyen pour les jeunes chinois de célébrer le fait qu’ils sont fiers d’être célibataire. Plus de 40 000 marchands représentant des milliers de marques ont participé au Singles ‘Day de l’année dernière (11/11). Alibaba a rapporté 7 milliards de dollars dans les deux premières heures, générant finalement 17,8 milliards de dollars au cours de la journée, dépassant les 14,3 milliards de dollars de l’année précédente.

Avoir une présence lors de ce grand shopping mondial est une évidence pour toute marque qui cherche à s’implanter en Chine. Mais ce n’est pas suffisant. Des changements de contenu fréquents – images, prix, promotions – et une expérience de shopping personnalisée – sont nécessaires pour s’imposer lors de cet événement de 24 heures. Les marques doivent se préparer avec des analyses pour apprendre et s’adapter rapidement.

5. Mettez fréquemment à jour le contenu en ligne. En Chine, il y a une expression qui signifie «mille personnes mille visages». Dans l’espace en ligne, cela signifie essentiellement que chaque consommateur sur son smartphone est présenté avec une page personnalisée «profil» ou ecommerce.

La page de profil Tmall de chaque consommateur est personnalisée pour afficher ses favoris. Cette concentration intense sur l’individu est ce que les marques doivent réussir à gagner. En fait, le marché numérique chinois se caractérise par des changements rapides dans le contenu, les offres, les produits, les promotions et plus encore. Surveiller ce flot constant de changement nécessite une stratégie flexible ainsi qu’une solution d’analyse de commerce électronique flexible.