Quand 38% des influenceurs refuseraient de travailler avec une marque s’ils n’avaient pas de liberté créative

52

Influencer Outreach 

HypeAuditorplateforme d’analyse dévoile aujourd’hui les résultats de son étude « Influencer Outreach », fournissant des enseignement clés sur la façon dont les influenceurs perçoivent les marques et pourquoi ils refusent de travailler avec certaines d’entre elles.

D’après cette étude, 43 % des influenceurs ont déclaré n’avoir jamais ou rarement reçu un message personnalisé d’une marque adaptée à leur plateforme. Cela signifie que dans une grande proportion des cas, les influenceurs sont approchés par les marques avec des messages génériques, de type copier-coller, sans personnalisation pour eux ou leur plateforme.

L’enquête a également révélé pourquoi les influenceurs refusent de travailler avec une marque, les principales raisons étant qu’ils n’aiment pas ou n’apprécient pas la marque (51 %), qu’ils ne sont pas satisfaits du budget (42 %) et qu’on leur a dit exactement quoi écrire et n’ont donc pas eu de liberté de création (38 %).

Lorsqu’on leur a demandé ce qu’ils aimeraient voir dans les messages des marques, pour faciliter la sélection de partenaires potentiels, les raisons suivantes ont été retenues :

  • 59% affirment qu’ils souhaiteraient avoir une idée plus concrète du budget disponible et des résultats attendus
  • 61% souhaitent avoir une description claire et précise du produit et du service dont ils sont censés faire la promotion
  • Plus de la moitié (51%) demandent des informations sur l’entreprise pour être sûrs qu’ils sont sur la même longueur d’onde

 Malgré l’essor des agences de talents sur les médias sociaux au cours de la dernière décennie, seuls 15 % des influenceurs ont choisi de travailler avec des agents. De plus, plus des deux tiers (67 %) des influenceurs interrogés qui travaillent avec des agents et des agences de talents préfèrent tout de même être contactés directement (sans intermédiaire) par les marques. L’e-mail reste le canal de communication préféré par 51% des influenceurs interrogés, devant la prise de contact directement via la plateforme de prédilection de l’influenceur (40%).

 En moyenne, chaque mois, la plupart des influenceurs (37%) reçoivent un à trois messages envoyés par des marques ; la plupart des demandes concernent des tests de produits gratuits (pour 33% des influenceurs), des collaborations incluant des posts et/ou des stories sponsorisés (31%), et des propositions d’ambassadeurs de marque (18%). Cependant, pour près de 39% des répondants, seulement une à deux demandes de marques débouchent sur des collaborations rémunérées. 

« Nous savons que les meilleures relations entre les marques et les influenceurs sont fondées sur l’authenticité et le sens. Cette étude a renforcé le fait que, du point de vue des influenceurs, il est très important pour les marques de trouver le bon ton dans leur communication avec les influenceurs, en privilégiant la personnalisation et la clarté avant tout. » déclare Alex Frolov, CEO de HypeAuditor. « Grâce à notre nouvel outil, il est plus facile que jamais pour les marques de découvrir, d’analyser et d’atteindre des influenceurs potentiels, le tout sur une seule et même plateforme ».

 Pour coïncider avec l’étude présentée ci-dessus, HypeAuditor a lancé son outil Influencer Outreach, qui permet aux responsables marketing de rechercher et d’entrer en contact avec les influenceurs depuis la plateforme HypeAuditor. Voici quelques conseils d’Alex Frolov à destination des spécialistes du brand marketing afin d’améliorer leur communication avec les influenceurs : 

  • Connaître son public et ses influenceurs – utiliser des outils de recherche et d’insights pour identifier les influenceurs pertinents pour son public cible et évaluer la qualité de l’audience de l’influenceur, afin de s’assurer que tout budget dépensé atteint des clients potentiels et non des bots.
  • Personnaliser son approche – La majorité des influenceurs partagent beaucoup d’informations sur eux en ligne, il faut utiliser cela à son avantage. Apprendre à les connaître et personnaliser son argumentaire en fonction de leurs goûts est essentiel.
  • La clarté est essentielle – s’assurer que les messages contiennent les informations importantes afin d’aider les influenceurs à prendre une décision plus éclairée. Les détails sur les services du produit, les délais, les budgets et les produits livrables attendus doivent tous être énumérés dans l’approche initiale.

En résumé :

  • 38% des influenceurs refuseraient de travailler avec une marque s’ils n’avaient pas de liberté créative
  • 37% des influenceurs reçoivent entre 1 et 3 propositions de partenariats chaque mois. La plupart des demandes concernent des tests de produits gratuits (33%), des collaborations sur des posts de sponsors (31%), et des propositions d’ambassadeurs de marque (18%)