Quand les entreprises doivent changer significativement leur approche, pour faire face aux perturbations et aux imprévus.

47

Optimisation des flux de valeur et d’approvisionnement : savoir faire face à l’imprévu en associant agilité et modélisation de la donnée

Par Sylvia Davis, Senior Product and Solution Marketing Manager, Boomi

Originaire du Brésil, j’ai déménagé à Boston il y a 20 ans. Je n’avais jamais vu de neige auparavant, et j’ai été stupéfaite de constater à quel point tout le Nord-Est des Etats-Unis était organisé pour faire face aux tempêtes de blizzard. Compter avec l’imprévu de la neige a représenté un véritable apprentissage pour moi : conduire dans la neige, faire des réserves de nourriture, vivre de longs hivers…, cela a nécessité pour moi un changement de mentalité significatif.

Parfois, il est nécessaire que les entreprises, elles aussi, changent significativement leur approche, pour faire face aux perturbations et aux imprévus.

L’imprévu peut toujours survenir

En ce moment, beaucoup d’incertitudes perturbent nos pays, qu’elles soient sanitaires ou économiques. A tel point qu’on peut dire que le changement et l’imprévu sont les seules constantes que l’on peut établir.

Un domaine particulièrement perturbé dans nos industries est celui de l’offre et de la demande. Il y a un manque de matières premières, de main-d’œuvre et, dans certains cas, de clients. Malgré toutes les prévisions possibles, y compris du Harvard Business Review, certaines entreprises ont même temporairement fermé leurs portes en raison de ces manques.

Les méthodes traditionnelles d’évaluation de la planification de la chaîne d’approvisionnement ne prévoient pas de tels imprévus. Et les données circulant dans les business units via des feuilles de calcul Excel ne sont pas d’une grande aide. La réalité est que toute la technologie disponible pour prévoir l’offre et la demande est devenue obsolète et doit être transformée.

Pourtant, nous pouvons tous apprendre et mettre en œuvre de nouvelles approches pour faire face aux difficultés économiques et garantir que les entreprises restent rentables dans des situations critiques comme actuellement. A commencer par adopter l’agilité.

Mais que signifie une méthode agile ? Il s’agit de dégager des « quick wins » parmi les perturbations, permettant à l’entreprise de continuer à avancer malgré l’incertitude. Voici quelques conseils, inspirés par le Gartner, pour les professionnels des technologies dédiées à la gestion des flux et/ou à la chaîne d’approvisionnement :

* Fusionner le bimodal dans l’organisation : le bimodal est la pratique consistant à gérer deux styles de travail distincts mais cohérents pour l’entreprise. Le mode 1 est dédié aux domaines prévisibles et bien compris. Le mode 2 est exploratoire, permettant d’expérimenter et d’apporter des solutions aux nouveaux problèmes. Dans votre cas, cela consiste à investir dans la technologie de gestion de la chaîne d’approvisionnement (SCP) tout en optimisant le processus d’évaluation de l’efficacité, de la rapidité et de l’innovation.

* Adopter un état d’esprit agile : lorsque vous évaluez de nouvelles technologies de planification de la chaîne d’approvisionnement (SCP), mettez davantage l’accent sur l’expérimentation et l’apprentissage afin de cultiver « l’art du possible » dans le décisionnel.

* Éviter les projets lourds, risqués et coûteux, aux cycles longs : intégrez des pilotes et des proofs of concept (POC) dans le processus d’évaluation des technologies de SCP afin de gagner en rapidité et en flexibilité tout en atténuant les risques.

Comme nous parlons « d’imprévu », les professionnels de l’offre et de la demande doivent appliquer un apprentissage intégrant « design thinking » et « design-process ». En mode agile, l’expérience humaine et l’optimisation du flux de valeur se conjuguent pour faire de la chaîne d’approvisionnement un environnement plus prévisible en cas de perturbation critique.

1-Évaluez les scénarios critiques en cas de perturbations majeures

* Le scénario critique : une catastrophe naturelle majeure dans une région où se trouvent 30 % de vos principaux fournisseurs.

* Le besoin de l’entreprise : être en mesure de continuer à livrer les commandes les plus importantes en cas de perturbation.

* L’objectif : identifier les principales commandes critiques qui ont un impact sur les revenus des entreprises et faire changer les fournisseurs concernés en se basant sur l’historique et les données en temps réel.

2-Collectez des données provenant de différentes sources et consolidez-les dans une base de données unifiée

Trouvez des données issues de différentes sources, telles que l’historique et la prévisibilité de la météo, les fournisseurs potentiels de différentes régions, le temps et le coût de production, et combinez toutes ces données.

3-Interrogez les parties prenantes

Sélectionnez les principales parties prenantes qui ont subi des perturbations majeures dans leur activité et demandez-leur ce qui a déjà été mis en place pour résoudre le problème, les technologies utilisées, les résultats etc…

4-Organisez un brainstorming pour trouver des solutions rapides

C’est la partie la plus amusante. Vous avez collecté une tonne de données, et maintenant vous pouvez mettre votre créativité au service de la résolution du problème. En groupe, commencez une séance en vous appuyant sur la méthode du design thinking, avec pour objectif de dégager différentes idées, sans jugement.

Ne pensez pas à la situation dans son ensemble, mais concentrez-vous plutôt sur le problème spécifique de la chaîne de valeur à résoudre.

5-Modélisez et testez les solutions dégagées

Lors de la modélisation de la solution, examinez dans quelle mesure les données collectées peuvent fournir des réponses en temps réel dans une situation future. Utilisez des technologies telles que :

* La blockchain pour la traçabilité et l’historique,

* L’automatisation robotisée des processus (RPA) pour automatiser les processus basés sur les données,

* Des outils de développement low-code pour faciliter l’interface entre les employés, les fournisseurs, les partenaires et les clients,

* Des applications cloud et d’intelligence artificielle (IA) pour générer des solutions lorsque la perturbation se produit.

Plutôt qu’un projet de mise en place à long terme, il s’agit bien d’explorer des possibilités et de les tester rapidement. Si ces tests donnent des résultats positifs, alors passez à l’« épopée » (ensemble de travaux décomposés en tâches spécifiques) dans le but de produire un produit viable minimum (MVP).

En période de changement, il est important de faire preuve d’agilité et d’être pertinent pour votre entreprise. Il nous faut toutes et tous apprendre à anticiper l’imprévu afin de développer des solutions qui aideront les entreprises lorsque des crises se produisent