Quand les leaders de l’économie innovante, étudiants et dirigeants se rencontrent pour réfléchir aux tendances de demain ….

216

Six tendances à suivre pour le monde de demain 

Face aux crises peut-on encore se projeter ?
Quelle sera la place de l’humain dans le futur ?
Comment les innovations technologiques vont-elles impacter notre vie?

Pour y répondre, KPMG Innovation Lab, a réuni les parties prenantes du monde de demain – leaders de l’économie innovante, acteurs du changement, dirigeants et décideurs, étudiants, experts de KPMG France – pour élaborer son « Book de tendances ».

Rencontre avec Albane Liger-Belair, Directrice associée Innovation chez KPMG pour décrypter
les 6 tendances

Annie Lichtner : face aux crises sanitaire, économique, géopolitique, … KPMG propose une prospective pour le monde de demain.
Pourquoi un Cabinet d’Audit et de Conseil se lance-t-il dans une telle approche d’identification des tendances à court et long terme ?

Albane Liger- Belair : Le rôle de l’Innovation Lab que je dirige est d’accompagner les organisations dans leurs enjeux de transformation et d’innovation. L’idée à travers ce book de Tendances est donc de prendre suffisamment de hauteur pour répondre aux défis actuels et futurs ou d’ouvrir des pistes, vers un monde de transferts positifs où s’articulent harmonieusement l’humain, la tech et l’environnement.

Annie Lichtner : pour y parvenir, quelle méthodologie avez-vous employée ?

Albane Liger- Belair : C’est le fruit d’un travail collectif. Entre mars et mai 2022, nous avons organisé 3 ateliers d’une vingtaine de participants chacun :
Le 1eratelier, a réuni un collectif de personnalités inspirantes, artistes, designers, chercheurs et entrepreneurs afin de recueillir leur vision macro des tendances à venir ;
Le 2ème atelier regroupait des étudiants de différentes formations, incarnant la nouvelle génération. Ils ont été amenés à se projeter et à formuler leurs aspirations et idées pour demain.
Enfin, le 3ème atelier était consacré aux décideurs. Des dirigeants d’entreprise et des collaborateurs KPMG reconnus dans leur domaine d’expertise ont été encouragés à penser les modèles d’organisation de demain.

Ces ateliers ont été complétés par une dizaine d’interviews qui ont permis d’enrichir les tendances identifiées par des regards experts et points de vue.

Annie Lichtner : Il émerge 6 grandes tendances que nous allons analyser.
Tendance 1 « L’humain au cœur »: ne pensez-vous pas que c’est un paradoxe de remettre l’humain au cœur des interactions, face à la promesse d’un monde de plus en plus en virtuel ?

Albane Liger- Belair : C’est au contraire fondamental. Avant, lorsque nous parlions d’innovations, elles étaient forcément technologiques. Aujourd’hui, on essaie de comprendre l’impact de l’innovation sur l’humain. Il s’agit avant tout de remettre la technologie à sa place, et de se poser en partant des aspirations et des besoins humains. L’entreprise doit se réinventer, pour répondre aux exigences de plus en plus fortes des collaborateurs en quête de sens et d’impact positif.

Annie Lichtner :
Tendance 2 « Economies du lien » : qu’entendez-vous par là ?

Albane Liger- Belair : L’économie du lien s’appuie sur des écosystèmes étendus de partenaires où la création de valeur se construit aussi hors des frontières de l’entreprise. Le lien avec l’extérieur est indispensable.

Annie Lichtner :
Tendance 3 « Plus de moins » :
à mesure que les signaux d’alerte sociaux et environnementaux se multiplient, nos modes de développement apparaissent de plus en plus incompatibles avec un avenir positif et durable. Il s’agit donc de penser à de nouveaux modèles dont celui de l’économie de sobriété.
Pourquoi ce sujet suscite-t-il un regain d’intérêt?

Albane Liger- Belair : Depuis quelques mois nous entrons dans un monde de pénurie, de rationalisation des chaînes de production et sommes challengés sur des modèles de performance de moins en moins pérennes, la sobriété s’impose comme un nouveau champ de création de valeur durable, reposant sur de nouvelles valeurs et une quête de sens.

Annie Lichtner :
Tendance 4 « Bio-continuum »
. Un nouveau paradigme émerge visant à restaurer et établir une nouvelle relation avec nos écosystèmes. comment cela se traduit-il ?

Albane Liger- Belair : L’année 2023 va voir s’opérer un changement radical des modèles d’innovation. Ils devront s’inscrire dans des approches symbiotiques nouvelles, et une prise en compte plus globale des impacts écologiques.
Demain l’inspiration viendra du vivant et de la régénération de l’environnement.

Annie Lichtner
Tendance 5 « ADN Tech »
la data est au coeur de la personnalisation, ce n’est pas un phénomène nouveau. Pour vous, l’ADN Tech fait appel à l’ultra personnalisation qu’est-ce que cela apporte de plus ?

Albane Liger- Belair : En effet, les données massives partagées vont permettre de l’ultra personnalisation. Les défis de la tech ouvrent la voie à l’exploration de nouvelles raisons d’être pour faire évoluer nos quotidiens. L’apprentissage automatique, l’IA ainsi que les traitements des données, vont améliorer notre expérience client.

Annie Lichtner
Tendance 6 « Multicrise »
Face à la multiplication des tensions actuelles, comment les organisations peuvent-elles anticiper pour rester compétitives ?

Albane Liger- Belair : L’accumulation des crises met en tension les modèles traditionnels des entreprises. La capacité des organisations à résister et à anticiper devient un facteur de compétitivité majeur. Les modèles de création de valeur se réinventent, autour par exemple de KPIs extra financiers et de pactes d’actionnaires, pour s’inscrire dans des logiques de durabilité.

Annie Lichtner : Pour terminer, dans ce book de Tendances vous évoquez aussi les zones à rêver pour un futur souhaitable. Est-ce une façon de rester positif malgré le contexte ?

Albane Liger- Belair : Oui d’une certaine manière, cela permet de se projeter surtout dans un futur souhaitable.
Nous avons imaginé ors des ateliers d’exploration de nouvelles raisons d’être, mais aussi la définition d’une nouvelle prospérité via l’économie des transferts positifs. C’est le cas de la place du vivant ou encore la combinaison des technologies et de l’humain pour bâtir une nouvelle société.

Annie Lichtner : pour conclure, quel message souhaitez-vous faire passer ? 

Albane Liger-Belair : Après une période très focalisée sur la technologie, nous sommes en train de redonner du sens en partant des aspirations et des besoins humains et c’est une bonne nouvelle.
Plus largement, ces tendances mettent en lumière la nécessaire transformation de notre économie pour une prospérité durable et positive.

Pour télécharger le Book de tendances 2023,c’estICI :
L‘Économie des Transferts Positifs – KPMG France (home.kpmg)