« Regard sur l’avenir 2024 – Quelle industrie demain ?»

65

80 % des entreprises disent ne pas être prêtes à utiliser l’intelligence artificielle

Une étude menée par ARAS 

Malgré les nombreuses crises, la plupart des entreprises du monde entier sont optimistes quant à l’avenir. Elles voient des opportunités et veulent les saisir avec de nouvelles idées, de nouveaux modèles d’affaires et de nouvelles stratégies. La transformation numérique est le principal levier permettant aux entreprises de conduire l’ensemble de l’organisation vers demain.
L’intelligence artificielle (IA) et le développement durable sont les deux mégatendances qui interpellent actuellement toutes les entreprises et sont associées à des projets à forte intensité de données. Pour réussir dans ces initiatives, il faut disposer d’une base de données solide. Cependant, de nombreuses organisations doivent encore en constituer une.

Aras a récemment mené une enquête auprès d’entreprises industrielles du monde entier sur ces questions et de nombreuses autres. 835 dirigeants des États-Unis, d’Europe et du Japon ont partagé leurs points de vue détaillés sur les enjeux et les perspectives :
« Regard sur l’avenir 2024 – Quelle industrie demain ?»

En résumé :

  • Près de 80 % des entreprises industrielles manquent de connaissances ou de capacités pour utiliser efficacement l’intelligence artificielle (IA), pourtant indispensable pour garantir la compétitivité.
  • 84 % des entreprises espèrent que l’IA leur fournira des services nouveaux ou meilleurs, et 82 % une amélioration de la qualité.

1- Quelles sont les lacunes ? 

Les lacunes actuelles dans l’industrie sont clairement identifiées dans cette enquête : 79 % des entreprises admettent des contraintes de ressources, 77 % un manque de connaissances,  75 % mettent en cause des applications informatiques cloisonnées et
70 % la qualité existante des données.

2- Comment y remédier ? 

Le passage à une entreprise gérée par les données représente un énorme potentiel. Il est donc nécessaire d’intégrer l’IA de manière plus proactive et à tous les niveaux de l’entreprise, du développement à la production en passant par les ventes.

84 % des participants à l’étude prévoient des services supplémentaires ou meilleurs grâce à l’utilisation de l’IA.
82 % s’attendent à une qualité et une fiabilité accrues et 79 % à des coûts de production réduits. Cela montre qu’une approche technologique audacieuse offre des opportunités et des avantages aux entreprises comme à leurs clients.

3- La qualité des données détermine un déploiement réussi de l’IA

Les données collectées au cours de la production, combinées aux informations provenant de la chaîne d’approvisionnement, constituent la base de l’IA.
Les participants à l’étude s’appuient principalement sur les données relatives aux produits, au contrôle de la qualité, à la production ou aux clients.
Selon Fred Weiller, Directeur Marketing Europe d’Aras : « La qualité des données est essentielle pour une utilisation réussie de l’IA. Or, beaucoup de personnes interrogées ont reconnu que la qualité de leurs données n’était pas suffisante pour atteindre les objectifs de leur entreprise.
Par conséquent, 51 % intensifient leurs efforts pour obtenir de meilleures données de la production, 46 % du service et 45 % accordent une attention particulière au domaine de la recherche et du développement. »
Associée à la gestion du cycle de vie des produits (PLM), l’IA peut être encore plus efficace. 75 % des personnes interrogées estiment que leur stratégie PLM est influencée par les technologies de l’IA. Deux sur trois déclarent également que leur plateforme PLM actuelle et leur infrastructure de données sont bien préparées pour les technologies de l’IA.

En conclusion, pour Fred Weiller : « Les résultats de l’étude montrent clairement que les entreprises qui utilisent déjà un PLM flexible et moderne sont nettement mieux préparées à relever les défis des nouvelles technologies à forte intensité de données. Elles parviennent à utiliser les nouvelles dynamiques crées par l’IA pour les convertir en nouvelles opportunités pour leur entreprise. »

Pour accéder à l’étude complète cliquer ici