Le point de vente physique n’aurait-il plus le vent en poupe ?

117

La révolution digitale en magasin :
un nouveau souffle pour la marque
 enseigne

par SoCloz

Cette dernière décennie a été marquée par le bouleversement du
marché Retail. Un marché qui, pour répondre aux nouvelles exigences
des consommateurs, a dû rapidement s’adapter et se moderniser. Le
consommateur ne veut plus attendre : il souhaite avoir le plus large
choix, au meilleur prix, quand il le souhaite, où il le souhaite et par
le moyen de son choix. Bienvenue dans l’ère du digital et de
l’immédiateté !

La démultiplication des sites marchands et des market places a
largement contribué à ringardiser l’expérience client en magasin.
Le point de vente physique n’aurait-il plus le vent en poupe ? 51% des
acheteurs se seraient pourtant déplacés en boutique s’ils avaient eu
une visibilité online des stocks disponibles dans ce dernier. Six
acheteurs sur sept abandonnent leur achat si l’attente en caisse est
trop longue. Enfin, qui n’a jamais été frustré de ne pas trouver
dans son magasin un article préalablement repéré sur le site
e-commerce de son enseigne préférée ? Une rupture de stock qui nous
met à bloc : l’expérience ressentie est déceptive.

Une lassitude du consommateur accentuée par des évènements « sur
marketés » tels que les soldes, les démarques ou encore les ventes
privées, qui, trop souvent répétés, ne tiennent plus en haleine
leurs serial shoppers. Bilan : les stratégies marketing ne dupent plus
personne et le magasin tend à perdre ses plus grands fans. L’image de
marque de l’enseigne s’en retrouve, quant à elle, dégradée, et
ce, notamment, face à une fast fashion qui tente, tant bien que mal, de
s’engager vers une démarche plus responsable alors même qu’elle a
souvent été à l’origine de nombreux scandales sociétaux.

La valeur marque existe-t-elle toujours ? Rien ne va plus. Le temps où
on se déplaçait en magasin pour vivre l’expérience de son enseigne
favorite : se précipiter pour découvrir la nouvelle collection,
prendre du plaisir à se faire conseiller par un vendeur au petit soin,
apprécier le toucher des matières tendances ou encore ressentir le
parfum de la marque. C’est clair, la marque enseigne et ses points de
vente physiques ont besoin de se refaire une beauté ! Leurs valeurs ne
sont plus en adéquation avec celles des consommateurs en quête de sens
et du « sociétalement correct » : acheter moins mais mieux dans un
cadre bienveillant est devenu le leitmotiv de tous les secteurs et le
retail ne fera pas exception. Quand des enseignes telles que La
Manufacture 49 (Groupe Etam) lance ses baskets écoconçues « Sessile
», d’autres, comme Clear Fashion, lance une application mobile pour
permettre aux consommateurs de connaitre l’engagement sociétal
d’une enseigne avant l’achat.

De l’autre côté, les sites marchands suffisent-ils à satisfaire les
nouveaux besoins des consommateurs alors même qu’ils ne convertissent
en vente qu’un tiers de leur audience ? Si l’enjeu n’était plus
d’optimiser les performances individuelles de chaque canal de vente
mais plutôt de proposer la meilleure expérience client sans couture
entre les différents canaux existants on et off line. La clé de la
révolution digitale des retailers est bien là ! Une révolution
marquée par le passage d’une approche multi canal à une vision
omnicanale en totale disruption avec tout ce que les enseignes ont
toujours connu et qui permet de proposer un parcours d’achat sans
frontières entre un site marchand et le point de vente physique. 56%
des consommateurs affirment que la présence d’une option omnicanale
déclencherait un achat imprévu.

L’omnicanal, comme moyen de donner un nouveau souffle à la marque
mais aussi comme moyen de faire découvrir un magasin « nouvelle
génération » au retailer, particulièrement secoué au cours de ces
dernières années par une forte baisse du trafic en magasin.

_« …Nous avions la volonté de diriger une partie de notre trafic
online dans nos boutiques afin de pouvoir faire découvrir à nos
clients l’ensemble de notre offre lifestyle. » _Rudy Achache,
Directeur Général de Bensimon, enseigne de prêt-à-porter unisexe
pour adultes et enfants.

L’occasion aussi de faire vivre au consommateur une nouvelle
expérience en magasin pour lui redonner le plaisir du shopping offline
tout en profitant des avantages du shopping online. Des expériences de
vente et d’achat positives pour l’enseigne comme pour le
consommateur final. La marque, quant à elle, n’est pas en reste et en
profite pour redonner corps à ce qui, autrefois, avait contribué à
lui donner vie, à savoir l’espace de vente et son vendeur désormais
de nouveau au cœur des enjeux de la marque et de la digitalisation
omnicanale des points de vente.

Preuve à l’appui : selon Jérémie Herscovic, CEO de SoCloz, _« En
France, 20% des enseignes de prêt-à-porter sont équipées d’un
dispositif complet de digitalisation omnicanal du magasin »_. Créée
en 2010, SoCloz est la première plateforme SaaS de digitalisation
omnicanale des points de vente qui permet à l’enseigne de fournir à
ses vendeurs, un outil complet et une expérience shopping unifiée. Une
plateforme sans friction et adaptée aux nouveaux usages de consommation
: web-to-store, web-in-store et ship-from-store, y compris
l’encaissement en mobilité. Et tout cela au sein d’une seule et
même interface vendeur. Une stratégie omnicanale pour un bilan
gagnant-gagnant fluidifié et sans coutures : le site marchand au
service de la génération de trafic et de l’up-sell en magasin – le
magasin un tremplin de croissance pour le site marchand – un tout au
service d’une marque enseigne réenchantée et ce pour le plus grand
bonheur de tous. Le magasin devient le lieu de prédilection pour faire
briller la marque enseigne et sa digitalisation un moyen de lui redonner
vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE