L’impact de ChatGPT sur les entreprises, les personnes et le travail dans le secteur IT

416

Comment faire en sorte que l’intelligence artificielle soit une aide pour l’homme et non pas une menace

Par Svetlin Nikolaev – Directeur de l’Innovation et de l’UX chez Progress+

De nombreux enjeux existent depuis l’apparition de ChatGPT que ce soit en matière de sécurité des données partagées, d’’impact sur les emplois, de la meilleure façon de tirer parti de la cohabitation entre l’homme et la machine ou encore de comment faire en sorte que l’intelligence artificielle soit une aide pour l’homme et non pas une menace.

Or la perception de cette intelligence artificielle est différente pour les employeurs et les employés. En effet, en termes de productivité et d’emplois, ChatGPT devrait avoir un impact non négligeable dans les secteurs de la finance, des logiciels et des technologies. Voici quelques exemples d’impacts significatifs.

Une automatisation des tâches optimale

La démocratisation de la technologie ChatGPT a de nombreux impacts.
L’augmentation de la productivité grâce à l’automatisation des activités récurrentes (machine learning) aidera notamment les entreprises à économiser du temps et des ressources. Par exemple, concernant l’impact sur le travail des informaticiens, il existe de nombreux facteurs. Notamment des connaissances et des expériences spécifiques, ainsi que l’utilisation de la technologie dans l’entreprise concernée et dans l’industrie dans son ensemble.
La robotisation des tâches permettra aux spécialistes informatiques de consacrer plus de temps à des initiatives plus complexes et stratégiques. C’est exactement ce dont ils se soucieraient pour la gestion et l’intégration de systèmes basés sur l’intelligence artificielle. Que ce soit dans l’ensemble des technologies déjà utilisées dans l’entreprise, dans le développement de nouvelles compétences ou encore dans la standardisation des processus.

Selon une étude Sortlist, menée entre le 27 décembre 2022 et le 9 janvier 2023, auprès de 500 utilisateurs dans 6 pays (le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne, l’Espagne, les PaysBas et la France), 50 % des employés pensent que leur productivité au travail pourrait être multipliée par deux ou trois. Quant aux employeurs, ils prévoient une augmentation de la productivité de 74% en moyenne.

Améliorer l’expérience utilisateur sans oublier la valeur humaine

Ayant longtemps incubé auprès dans les grandes entreprises, nous observons désormais la démocratisation de l’accès de ChatGPT pour les utilisateurs finaux.
Avec ChatGPT et Bing, Dall.e2, Midjourney, GitHub CoPilot, Open Ai et Microsoft proposent des interfaces avec un accès et une utilisation facile du contenu généré – texte, images, code de programme, etc. ChatGPT permet une expérience utilisateur améliorée. Il peut être programmé pour comprendre les besoins des utilisateurs individuels. Il fournira alors des expériences et des informations personnalisées.

Toutefois, il est important d’utiliser des données et des algorithmes impartiaux. Cela peut inclure une sélection minutieuse des données de formation et la garantie que les algorithmes sont transparents et explicables. Il est encore plus important de former des modèles sans parti pris ni stéréotypes. Des outils comme ChatGPT – et d’autres outils similaires – sont en fin de compte des machines et ne peuvent pas vraiment comprendre ou ressentir les émotions comme le font les humains. Bien qu’ils puissent simuler l’empathie dans une certaine mesure, il est important d’être conscient de leurs limites et de les utiliser comme un outil pour soutenir l’empathie et la compréhension humaines, plutôt que comme un substitut. En fin de compte, maintenant plus que jamais, nous devons être conscients du côté humain des logiciels.

De nouvelles opportunités d’emplois

ChatGPT va permettre de mécaniser certaines activités récurrentes, réalisées à l’origine par l’homme. Il peut s’agir par exemple de la rédaction des offres d’emploi. Ceci va engendrer une optimisation de la main-d’œuvre et des changements dans les compétences requises pour certains postes. Cet effet a un deuxième côté positif – de nouvelles opportunités d’emploi seront créées. Le développement et la mise en œuvre de ChatGPT en tant que technologie créeraient de nouveaux rôles professionnels dans les domaines de l’apprentissage automatisé, du traitement des données et du génie logiciel.

Toutefois, selon l’étude Sortlist, en France, 19% des employés craignent que ChatGPT ne prenne leur place. De la même façon dans le secteur des logiciels et technologies : 26% des employeurs prévoient des suppressions d’emplois à cause de ChatGPT.
Il est donc important de bien délimiter la frontière entre opportunités et menaces en matière d’utilisation de ce chatbot dans le secteur des RH de manière à en tirer le meilleur profit.

Elaborer des lignes directrices claires en matière d’éthique et de juridique

Ainsi, ChatGPT a le potentiel d’avoir un impact significatif sur la façon dont les entreprises fonctionnent et sur la façon dont les consommateurs utilisent des produits et services spécifiques. Cette évolution pourrait avoir un effet à long terme sur l’économie mondiale.

À l’heure actuelle, il existe un intérêt sans précédent, ce qui crée une pression sur les entreprises pour qu’elles présentent leur réponse ou une manière d’utiliser une technologie basée sur l’intelligence artificielle. Il est important de mentionner qu’il existe actuellement de nombreux cas liés à ChatGPT, de nature éthique et juridique, qui doivent être résolus, y compris ceux liés à l’authenticité du contenu généré. Ces sujets mobiliseront également de nombreux spécialistes en dehors de la sphère informatique.
L’élaboration de règles et de lignes directrices claires pour l’utilisation de l’intelligence artificielle, ainsi que le contrôle de la qualité pour une utilisation efficace et responsable de la technologie, sont également essentiels pour l’avenir commun de ChatGPT dans les entreprises.